23.1 C
Lomé
dimanche, mars 3, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilCulture15e édition du FEMUA : le Togo s’est imposé

15e édition du FEMUA : le Togo s’est imposé

Fin de la 15e édition du FEMUA. «Nous avons marqué positivement notre participation » à la 15e édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), voilà une des réactions de Zambé, l’un des ambassadeurs du Togo à ce festival. C’était lors d’une conférence de presse organisée par la Fédération Togolaise de la Musique (FTM) ce samedi 6 mai 2023. L’ensemble des ambassadeurs notamment Santrinos Raphaël, Junior Sémé, Sennza, Zambé, Hortense, Nayo and Lomé orchestra étaient à cette conférence.

L’idée, selon le FTM, est de faire le compte-rendu de la participation des Togolais à cette fête culturelle. En terre ivoirienne, le Togo a marqué sa participation par non seulement la prestation d’artistes, mais aussi l’animation de son pavillon à travers l’exposition des œuvres des artisans togolais.

C’était une occasion pour ces ambassadeurs, à en croire la FTM, de faire découvrir le Togo au monde entier en matière musicale et artistique en tant que pays invité d’honneur.

FEMUA : l’appel de Santrinos Raphael depuis Abidjan

« Notre objectif, quand nous partions de Lomé, était d’offrir une prestation de très bonne qualité. Nous avons fait pas mal de répétitions et à ce jour, le bilan est satisfaisant. Nos prestations étaient à la hauteur puisque le public les a appréciés. Donc nous avons eu un résultat très positif », a laissé entendre le Président de la FTM, Ariel Dassanou.

Pour lui, le public ivoirien et des autres pays ont été surpris agréablement des prestations des Togolais, parce que dit-il, « Ils ont minimisé les Togolais en termes de prestation artistique ». Ils croyaient que nous allions venir simplement avec la musique urbaine qu’ils maîtrisent déjà très bien plus que nous. Mais nous sommes venus avec une identité, une authenticité. Et c’est ça qui a fait que les projecteurs sont tournés vers le groupe du Togo, a-t-il ajouté.

La séduction du pays invité d’honneur à la 15e édition du FEMUA, le Togo

15e édition du FEMUA : le Togo s’est imposé

« Que présenterait le Togo en tant que pays invité d’honneur à cette 15e édition du FEMUA ? » C’était la grande question du public ivoirien et des autres participants à cette 15e édition du FEMUA. « Le Togo a impressionné tout le monde. On a marqué positivement notre participation », a répondu le président de la FTM. « Cette participation a été une réussite » selon l’artiste Zambé. Et à Junior Sémé de renchérir, « l’ambiance était bonne, c’était une belle expérience ».

À en croire Ariel Dassanou, si les ambassadeurs togolais ont réussi à drainer après eux les médias locaux et internationaux comme RTI, France 24, RFI… ce n’est pas ex-nihilo, mais plutôt la bonne impression des prestations togolaises. « Nous feront partie des 5 premiers s’il faut classer les pays qui ont participé », a conclu le président de la FTM.

Grand apport de la communauté togolaise à la prestation des togolais

Si le Togo a pu impressionner à ce festival, d’après les ambassadeurs eux-mêmes, c’est grâce au soutien du ministre de la Culture et du tourisme, Dr Lamadokou qui était aux côtés de la délégation togolaise durant tout le séjour. Et aussi, surtout grâce à l’accueil et la mobilisation de la communauté togolaise en Côte d’Ivoire.

15e édition du FEMUA : le Togo s’est imposé
Ariel Dassanou, Président de la FTM

« On a été impressionné aussi par l’accueil en terre ivoirienne. On sent que c’est parce qu’il y a une très bonne connexion entre le Togo et la Côte d’Ivoire qu’il y a eu cette convivialité et cette forte présence des Togolais en Côte d’Ivoire », a souligné Santrinos Raphaël, le porte flambeau des ambassadeurs togolais à ce festival.

Des couacs, il y en avait eu, mais le Togo sort grandi de cette participation avec une plus belle appréhension des autres sur sa culture. « Le Togo, tout comme le Sénégal, se sont démarqué par leur amabilité, leur courtoisie, et respect envers les autres » selon David Kokoroko, secrétaire général de la FTM. Pour lui, cette participation a permis au Togolais de reconnaître que leurs artistes ont du talent et de la potentialité. Et dit-il, « il suffit pour les gouvernants d’investir beaucoup plus dans la culture pour voir la musique et la culture togolaise s’imposer ».

Stan AZIATO

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments