32.1 C
Lomé
lundi, mai 20, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilFaits diversAgriculture : ce que les producteurs de la région des plateaux attendent...

Agriculture : ce que les producteurs de la région des plateaux attendent du FoPAT

Agriculture : ce que les producteurs de la région des plateaux attendent du FoPAT

« Transformation structurelle de l’agriculture togolaise : défis et perspective », c’est le thème retenu également pour l’acte 3 du Forum des producteurs agricoles du Togo (FoPAT), qui s’ouvre ce mercredi 8 février 2023 à Atakpame. Et c’est pour le compte de la région des plateaux après les savanes et la région maritime. Les producteurs des Plateaux dressent leur attente.

C’est donc parti pour 4 jours de discussions entre acteurs de la chaîne agricole de la région des plateaux et les autorités. En attendant la rencontre avec le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé au dernier jour, les travaux se dérouleront entre acteurs durant les trois premiers jours du forum. Une occasion pour eux d’échanger, d’écouter et de partager les expériences en vue d’accroître les productions propres à la région.

Région des plateaux et ses atouts

Les terres de la région des Plateaux sont réputées pour leur fertilité, malgré la géomorphologie rocailleuse. Les terres sont favorables aux cultures vivrières. Ce sont principalement les céréales comme le maïs (40% de la superficie) le riz, le soja, le sorgho et le mil ; les légumineuses comme le voandzou, le haricot, l’arachide, le niébé et les tubercules comme le manioc et l’igname.

La région des plateaux est aussi favorable aux cultures des produits de rente, notamment le Cacao, le Café et le Coton, l’ananas… On y pratique aussi l’élevage et la pêche grâce aux fleuves Mono et Nangbéto.

C’est une zone hautement touristique qui constitue aujourd’hui, un carrefour commercial et de transit de diverses marchandises.

Les producteurs, clairs sur leurs attentes

Les moyens de production restent rudimentaires ce qui, selon les acteurs directs, ne favorise pas la production en masse. Ils attendent du FoPAT, du matériel adéquat afin d’accroître leurs productions.

Comme l’affrime Attissogbé Koudjo, le coordonnateur de l’ANOA Togo pour la région des plateaux,  « Nous attendons au niveau de l’agriculture, un accompagnement pour des méthodes culturales, des machines agricoles, parce que jusqu’ici, nous n’arrivons pas à cultiver sur de grandes superficie car nous travaillons avec les outils rudimentaires. Nous voudrions également un accompagnement financier toujours pour étendre nos productions et pour intensifier la formation des paysans par rapport à la fabrication de composte, que nous pourrons utiliser dans nos champs».

Aussi a-t-il indiqué, « Nous voulons aussi des accompagnements dans le domaine de l’élevage. Que notre production animale couvre le pays afin que l’importation des produits congelés cesse ».

Stan A.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments