Coup d’État au Niger : Gerry Taama tire sur l’armée nigérienne

0
1125
Rentrée universitaire : Les précieux conseils de Gerry Taama aux nouveaux bacheliers
Le coup d’État militaire au Niger a suscité des interrogations sur la gouvernance des forces de l’ordre dans un pays. Cette prise de pouvoir par les militaires est un sujet de débat intense, soulevant des préoccupations quant à la stabilité politique et à la démocratie.

Les régimes militaires sont souvent associés à un contrôle autoritaire, des restrictions des libertés civiles et une représentation politique inégale. C’est dans ce contexte que Gerry Taama s’est opposé fermement au coup d’État survenu au Niger.

Lire aussi : Niger : les Non-dits du coup d’Etat contre Mohamed Bazoum

Gerry Taama s’oppose fermement au coup d’État

Gerry Taama souhaite la peine de mort au Togo

Selon le député togolais, les militaires ne devraient pas jouer de rôle politique. Il affirme que leur place ne se situe pas dans la sphère du pouvoir politique, et que ceux qui aspirent à devenir des dirigeants devraient abandonner le métier des armes et embrasser pleinement la carrière politique.

« J’ai toujours condamné les coups d’État militaires. Et c’est le plus militariste des hommes politiques qui le dit. Je ne cesserai jamais de le répéter, les militaires n’ont rien à faire au pouvoir. Celui qui porte l’uniforme et aspire à devenir président devrait abandonner son rôle de militaire pour se consacrer à la politique« , déclare-t-il avec conviction.

« Il est incompréhensible que la jeunesse africaine soutienne les coups d’État, car dans toute l’histoire de l’Afrique, aucun coup d’État militaire n’a apporté paix et prospérité à un pays, à l’exception peut-être du Ghana…« , a-t-il insisté.

Prôner la stabilité et le dialogue

Niger : les Non-dits du coup d’Etat contre Mohamed Bazoum
Mohamed Bazoum, Président déchu

Alors que le Niger traverse une période de troubles politiques, Gerry Taama encourage un retour rapide à l’ordre et un dialogue pacifique pour résoudre les différends. Il met en avant l’importance du dialogue comme moyen de surmonter les crises politiques et de garantir la stabilité du pays.

Ce coup d’État au Niger soulève des inquiétudes quant à l’avenir du pays et de sa démocratie. La position claire et déterminée de Gerry Taama contre l’intervention militaire dans la sphère politique contribue au débat sur la gouvernance démocratique en Afrique.

Steven Wilson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!