Des vélos électriques bientôt fabriqués au Togo ?

0
614
Des vélos électriques bientôt fabriqués au Togo ?
La start-up de mobilité Spiro s’associe à la prestigieuse société autrichienne Horwin pour propulser la fabrication de vélos électriques. Cette alliance promet de créer 5 000 emplois locaux tout en contribuant à la réduction des émissions de CO2 sur le continent.

La jeune entreprise Spiro, déjà bien établie au Togo, au Bénin, au Rwanda et bientôt en Ouganda, s’allie à l’entreprise autrichienne Horwin, mondialement reconnue pour ses vélos et scooters électriques.

Ensemble, elles fondent une coentreprise spécialisée dans la fabrication de vélos électriques et de batteries en Afrique. Une étape importante pour promouvoir l’écomobilité sur le continent africain.

Lire aussi : PIA : Exemption de taxe foncière pendant 5 ans pour toute entreprise qui s’installe sur la Plateforme

5 000 emplois locaux à la clé

Des vélos électriques bientôt fabriqués au Togo ?

Cette collaboration audacieuse entre Spiro et Horwin porte en elle la promesse de créer 5 000 emplois locaux sur le continent. L’ouverture de nouvelles usines est prévue, avec une capacité de production pouvant atteindre jusqu’à 100 000 vélos et 500 000 batteries par an d’ici fin 2023. Cette expansion soutenue donnera un véritable coup de pouce à l’économie locale.

Jules Samain, PDG de Spiro, déclare avec enthousiasme que ce partenariat représente une avancée majeure pour leurs deux plateformes. Il permettra de renforcer la capacité de production afin de répondre à la demande croissante de solutions de mobilité électrique dans les pays africains. Avec Horwin à ses côtés, Spiro entend réinventer l’avenir du transport urbain en proposant des solutions vertes et durables.

Impulsion d’un partenariat réussi

Des vélos électriques bientôt fabriqués au Togo ?

Rohit Pandita, responsable des Approvisionnements Stratégiques, souligne que cette coentreprise contribuera également au développement des économies locales. « L’objectif est de favoriser les avancées technologiques tout en apportant des solutions de transport efficaces et respectueuses de l’environnement aux populations africaines dans un contexte marqué par la pollution », a-t-il expliqué.

Soulignons que Spiro, anciennement MAuto, est une société indienne qui assemble des motos sur la plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA).

Steven Wilson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!