33.1 C
Lomé
jeudi, février 22, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéTogo/Potabilité de l’eau : Yark Damehame avance malgré la polémique

Togo/Potabilité de l’eau : Yark Damehame avance malgré la polémique

Le ministre de l’eau et de l’Hydraulique Villageoise, Yark Damehame ne compte pas abandonner son projet de contrôle de l’eau utilisée dans les maisons, surtout par le biais du forage. Il y a quelques jours, il a annoncé le déploiement de la police des eaux dans les maisons pour le contrôle des eaux de forage.

L’annonce fait l’objet d’une polémique dans la société jusqu’à jour. Pour le ministre, l’eau générée par les forages dans les maisons n’est pas forcément de bonne qualité et donc il ne veut pas se laisser décourager par la polémique.

Le contrôle des eaux aura lieu

Le contrôle de la Police des eaux aura lieu, martèle le ministre de l’eau et de l’Hydraulique villageoise. Dans la région maritime, surtout, la majorité de la population utilise l’eau du forage, sauf qu’au préalable, aucune étude n’est faite avant leur installation, ce qui n’est pas normal selon le ministre.

« Dans la région maritime, vous creusez à 30 mètres, vous avez de l’eau, certains même à 20 ou 15 mètres, ils trouvent l’eau. Mais Dieu seul sait si cette eau est potable. Tous ceux qui veulent faire du forage doivent approcher nos services qui feront le déplacement pour analyser le lieu. Surtout, après le forage, un échantillon de l’eau sera prélevé et analysé par un laboratoire. L’eau peut être claire, mais comportant des métaux, du nitrate qui ne sont pas bons pour la santé », a souligné le ministre.

Togo/Potabilité de l’eau : Yark Damehame avance malgré la polémique
Togo/Potabilité de l’eau : Yark Damehame avance malgré la polémique

Pour lui, le contrôle des eaux, n’est pas synonyme de « caporaliser l’eau » comme cela se dit dans l’opinion, mais une manière de garantir l’eau potable à la population. Cela passe également, dit-il, par le projet d’amélioration qui va améliorer les capacités opérationnelles de la TDE.

Polémique inutile

« Il ne sert à rien d’avoir de l’eau et à la fin, déboucher sur une maladie. …Nos populations ont exigeants, si on ne prend pas les précautions demain, ils nous diront, ou est-ce que nous étions » souligne Yark avant d’insister sur la mise en service de la police des eaux.

C’est en effet un organe prévu par le Code de l’eau adopté par l’Assemblée Nationale depuis 2010. Il est chargé de veiller à ce que l’eau fournie à la population soit propre, et à ce que les abonnés qui paient leurs factures bénéficient d’une eau potable. « Le mot police ne doit pas faire peur », déclare le ministre.

À ceux qui alimentent la polémique, Yark Damehame demande de mettre la balle à terre. « Le mot police ne dois pas faire peur. Ceux qui créent la polémique, je leur dirais de mettre la balle à terre ? Cela ne sert à rien. Ça ne va pas amener le gouvernement à abandonner le contrôle. On va contrôler », indique Yark Damehame.

Stan AZIATO

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments