28.3 C
Lomé
jeudi, février 29, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéSotouboua 3 : Plan International Togo crée un cadre d’échange aux filles...

Sotouboua 3 : Plan International Togo crée un cadre d’échange aux filles à travers un Gala de foot

À Sotouboua, le gala de football organisé par Plan International Togo a pris fin samedi 8 avril avec le sacre de l’équipe féminine du CEG Bodjondè. La victoire de « Tigresses » du lycée Tchébébé sur son adversaire « Parité » du CEG Pognozim en finale, n’a pas suffi pour occuper la première place. Tout a été joué à la différence de buts. L’équipe féminine du CEG de Bodjondè est donc championne avec (6pts+2) sur celle de Tchébébé (6pts +1).

Ce gala organisé par Plan International Togo, c’est dans le cadre de son projet « Autonomisation des filles et jeunes femmes pour l’engagement citoyen, Girls Lead ». Le gala avait pour thème, « le football féminin, un outil pour lutter contre les stéréotypes de genre et les violences sexuelles ». Au total cinq clubs de football féminin à savoir « Tigresses » du lycée de Tchébébé, « Parité » du CEG Pognozim, « Espoir » du CEG Bodjondè, « Succès » du CEG Kazaboua et « Avenir » du CEG Tabendè ont pris part au tournoi.

Du football pour créer un cadre d’échange aux filles

L’objectif visé par Plan International Togo est de contribuer à la création d’un espace d’échange sécurisé pour les filles et à la déconstruction des normes préjudiciables en vue de la transformation des stéréotypes de genre. Il s’agit également de combattre les inégalités, renforcer la confiance en soi et l’estime de soi des filles afin de développer leur capacité en leadership féminin.

Sotouboua 3 : Plan International Togo crée un cadre d’échange aux filles à travers un Gala de footLes deux premiers clubs ont reçu chacun une enveloppe financière et des médailles. Les autres clubs ont également reçu des prix de consolation. Des prix mis en jeu par Plan International Togo ont été également décernés aux meilleures buteuses et aux joueuses, à la meilleure gardienne et au club fair-play de la compétition. L’événement a été également marqué par d’autres activités notamment l’autoévaluation des clubs. C’était aussi l’occasion, pour Plan International Togo, de sensibiliser sur différents thèmes à savoir les grossesses en milieu scolaire, les conséquences de la polygamie, l’importance de l’éducation de la jeune fille, les grossesses précoces et les IST, VIH-Sida et sur les mythes pour éviter les grossesses, à travers des mises en scène…, dont toutes ont été primées par ordre de mérite.

« … Je me sens très à l’aise en étant arbitre, bien que je sois en situation de handicap, j’ai appris à la faire, j’ai commencé depuis chez moi à Kazaboua, après je suis allée arbitrer à Bodjondè, à Adjengéré puis à Sokodé arbitrer dans ces localités. Aujourd’hui, je me sens à l’aise et mon rêve de devenir une arbitre internationale. », Mazalo, arbitre et membre du club Succès de Kazaboua.

La Joie malgré le résultat…

Sotouboua 3 : Plan International Togo crée un cadre d’échange aux filles à travers un Gala de foot« Notre équipe est sacrée championne, c’est un sentiment de joie pour moi. Très contente de faire rentrer la coupe chez nous. Je remercie Plan Togo qui a organisé cette compétition. Au début, ce n’était pas facile, mais nous nous sommes données depuis qu’on a appris qu’il y a ce gala en multipliant les entraînements. J’encourage les filles qui ne se sont pas encore engagées dans le football de le faire, car c’est très bon. Au début, les gens ont voulu nous décourager en nous faisant croire que le football est réservé uniquement aux garçons, mais grâce au projet Girls Lead de Plan International Togo, nous nous sommes engagées et nous avons gagné le fuit aujourd’hui. », Rafiétou, capitaine du club Espoir de Bdjondè.

« … J’ai intégré le club football, j’ai commencé à jouer un peu un peu, je ne maîtrisais pas trop mais avec le temps j’ai continué et aujourd’hui je suis joueuse. J’étais un peu stressée avant le match. Mais quand l’arbitre a donné le signal, je me suis libérée et quand j’ai eu le ballon, j’ai entendu le public crier, j’ai eu le courage d’aller marquer le but. C’est comme ça que j’ai renvoyé la tristesse qui m’animait (…) c’est vrai qu’on n’a pas comblé les attentes de nos supporters, mais on a fait de notre mieux », Sylvie, capitaine du club football féminin Tigresses de Tchébébé.

Les autorités locales comblées

C’est l’euphorie à Bodjondè. Le sacre fait la joie tant chez les joueuses qu’au niveau du reste de la population de la localité. C’est un rêve qui s’est réalisé selon le Chef de Bodjondè, Bodjona Bassai Komi.  « En tant que modeste chef de canton de Bodjondè, je ne m’attendais pas à cette victoire, on dirait que c’est un rêve pour mon équipe, c’est une pépinière du football féminin chez moi, mais elles viennent de me surprendre. De la périphérie, nous sommes venus au chef-lieu de la commune pour arracher le trophée, c’est du jamais vu ».

Sotouboua 3 : Plan International Togo crée un cadre d’échange aux filles à travers un Gala de footLe Chef Bodjona Komi compte voir ses joueuses au plan national. « J’attends dans un proche avenir les voir sur le plan national, pourquoi pas international ! Je continue de les soutenir moralement, matériellement et si possible financièrement. Nous continuons de sensibiliser nos communautés à laisser leurs filles exprimer leurs talents lors de nos réunions. On se bat pour ça jour et nuit. Mes derniers sondages m’ont fait savoir que jusqu’alors on a zéro grossesse et ceci, c’est depuis que Plan Togo a commencé à parrainer notre canton(…) Girls Lead a changé nos communautés.» Bodjona Bassai Komi, chef de canton de Bodjondè ».

Les manifestations se sont déroulées dans une ambiance festive devant le maire de la commune de Sotouboua3 Lonmou Komlavi, de la formatrice des entraîneurs, personnes ressources en matière de football féminin et Coach des Eperviers dames du Togo et de plusieurs invités devant une grande foule de spectateurs.

pour rappel, Plan International travaille est au Togo depuis 1988. Il travaille en partenariat avec des agences gouvernementales, des organisations nationales et internationales, des communautés et des enfants pour créer une société qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité pour les filles.

Ewai Lidaouwè, Correspondant

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments