23.1 C
Lomé
dimanche, mars 3, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilCEDEAOTogo : Adoption d'une déclaration historique sur les engrais à Lomé

Togo : Adoption d’une déclaration historique sur les engrais à Lomé

Les pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel ont franchi une étape cruciale dans la recherche de solutions pour améliorer l’accessibilité et l’abordabilité des engrais. Lors d’une réunion tenue à Lomé, au Togo, dix-sept pays ont adopté la « Déclaration de Lomé sur les Engrais et la Santé des Sols ».

Cette déclaration a été approuvée en présence des présidents du Togo, du Niger et de la Guinée-Bissau, ainsi que d’une vingtaine de ministres. Les représentants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et de la Banque mondiale étaient également présents.

Lire aussi : Industrie touristique : Experts et Ministres du Tourisme de la CEDEAO en conclave à Lomé

Eliminer progressivement les droits de douane et les taxes sur les engrais

Togo : Adoption d'une déclaration historique sur les engrais à Lomé

L’objectif de cette déclaration est de tripler la consommation d’engrais d’ici à 2035 afin de doubler la productivité agricole dans la région. En Afrique de l’Ouest et au Sahel, les engrais sont désormais considérés comme des produits stratégiques qui doivent circuler librement sans entraves. Les États signataires se sont engagés à éliminer progressivement les droits de douane et les taxes sur les engrais, ainsi que sur les autres matières premières fertilisantes. Cette mesure contribuera à faciliter les importations et à réduire les coûts.

Parmi les mesures immédiates annoncées, il y a également un appel à davantage d’investissements dans les infrastructures portuaires, les installations de stockage et le transport. Les dix-sept États signataires de la Déclaration de Lomé encouragent la conclusion de partenariats publics-privés d’ici fin 2025 pour dynamiser le commerce des engrais entre les pays de la région.

Soutien financier aux exploitants agricoles

Le président togolais, Faure Gnassingbé, hôte de la réunion, a souligné l’importance d’une vision communautaire et de l’organisation pour trouver les meilleures solutions. La feuille de route présentée lors de la réunion met l’accent sur la mobilisation politique, le renforcement des capacités institutionnelles et opérationnelles des acteurs régionaux. Le soutien et le développement de la production locale d’engrais et des usines ne sont pas en reste.

Togo : Adoption d'une déclaration historique sur les engrais à Lomé

Les petits exploitants agricoles jouent un rôle central dans cette initiative. Plusieurs d’entre eux bénéficieront de subventions ou d’un soutien financier pour se procurer en urgence des engrais minéraux et organiques. Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest et du Sahel considèrent la santé des sols comme un pilier critique de la sécurité alimentaire.

Appui de la Banque mondiale

Cette déclaration historique est également soutenue par la Banque mondiale, qui a annoncé un engagement financier supplémentaire de 1,5 milliard de dollars dans le secteur agricole d’ici à 2024. Cette somme vient s’ajouter aux 4 milliards de dollars déjà engagés et en cours de mise en œuvre.

Alors que la campagne pluviale et agricole commence, il est urgent de répondre aux besoins pressants de la région. Les mesures prises dans le cadre de cette déclaration contribueront non seulement à améliorer la sécurité alimentaire, mais aussi à créer des emplois à long terme.

L’Afrique de l’Ouest et du Sahel se positionnent ainsi sur la voie d’une agriculture plus durable et plus productive, offrant de nouvelles opportunités de développement pour la région.

Steven Wilson

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments