30.2 C
Lomé
lundi, mai 27, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéVente de casques : Le nouveau business florissant à Lomé

Vente de casques : Le nouveau business florissant à Lomé

Au Togo, le port de casque est devenu obligatoire aux passagers de motos depuis plus de deux semaines. La mesure est sérieusement entrée en vigueur lundi 14 août 2023. À Lomé, les passagers contrevenants sont interpellés par les Policiers aux différents feux tricolores. L’application de cette disposition fait l’affaire des vendeurs de casques qui voient leur business déjà fleurir.

C’est en effet le nouveau business en vogue actuellement à Lomé, la capitale togolaise. Les vendeurs de casques deviennent nombreux, les points de vente de casques poussent de manière spectaculaire aux carrefours et les étalages de casques se multiplient dans les coins.

Vente de casques : Le nouveau business florissant à Lomé
Copy Togopost

Le prix des casques grimpe

La demande étant forte, le prix des casques aussi s’accroît de manière vertigineuse. Ainsi, les casques qui se vendaient à 5000 Francs CFA sont désormais à 6 500 francs CFA, ceux dont les prix étaient à 10 000 Francs sont maintenant à 12 000 et ceux de 12 000 passent à 15 000 Francs CFA chez les petits vendeurs aux carrefours.

Comme les cache-nez au temps de la Covid-19, les casques s’imposent aux passagers et ils s’achètent comme le petit pain. Cela fait donc l’affaire des commerçants et un job de vacance pour les plus jeunes. À la question pourquoi les prix des casques ont grimpé d’un seul coup, un jeune vendeur croisé à un grand carrefour à Agoè explique.

« Ah ! Ce sont les affaires hein ! Avec les policiers qui arrêtent les gens, beaucoup de personnes demandent les casques donc nous aussi nous faisons notre affaire. Et aussi, chez les grossistes les prix ont augmenté donc nous aussi, nous faisons en sorte de gagner un peu », a-t-il confié à Togopost.

Vente de casques : Le nouveau business florissant à Lomé
Copy Togopost

Une mesure pour protéger les usagers de motos sur les routes

Le port de casque obligatoire pour les passagers de motos est entré en vigueur le lundi 14 Août. La mesure s’inscrit dans le cadre de l’opération « feux tricolores », lancée par le ministre de la sécurité et la Protection civile, Gal Yark Damehame. L’objectif est de freiner le nombre trop élevé des accidents de circulation suivis de morts d’hommes.

Pas de pénalité pour l’instant mais aux différents feux tricolores et carrefours, des policiers interpellent les passagers de motos sans casques. Regroupés en petits groupes, les contrevenants sont sensibilisés sur le bien-fondé de porter le casque à bord d’une moto même si on n’est pas au guidon.

« Nous faisons un effort pour les amener à comprendre le pourquoi nous sommes là, le pourquoi le port du casque du passager est important. Nous avons un temps pour sensibiliser, quand nous allons nous rendre compte que la majorité des usagers de la route sont sensibilisés, nous ferons face à ceux qui seront récalcitrants », a confié Derman Séidou, Maréchal des Logistiques/DSR, aux confrères de Direct7.

Stan AZIATO

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments