Coupe CAF : « On n’a pas l’habitude de jouer 90 minutes sur ce rythme », Abalo Dosseh après le nul d’Asko

0
333
ASKO 1
ASKO 1

L’Association Sportive de la Kozah (ASKO) livrait dimanche 12 février à Kegué son premier match de la phase de groupe de la coupe CAF. Pour cette première sortie, Asko était face au club Égyptien Future fc. La rencontre a été soldée par un score de parité 1-1.

Et pourtant, c’est ASKO qui avait bien démarré le match en marquant un but matinal par son défenseur Ama Tchoutchoui à la 3e minute. Le club champion du Togo s’est rattrapé au marquoir à la 81e minute de jeu. Après son but, ASKO est devenu méconnaissable dans le jeu. Et c’est Future Fc qui faisait plus la loi en dépossédant les Kondonas du ballon.

ASKO : Les impressions du coach Abalo Dosseh

‹‹ Techniquement l’adversaire était plus fort que nous. Ça, il faut le reconnaître. On a beaucoup couru pour compenser certaines choses. Je ne pense pas qu’on leur a trop laissé le ballon. À un moment donné, nous aussi, on a maîtrisé le ballon, ils ont couru derrière le ballon. Sur l’ensemble du match, le nul était équitable ››, a laissé entendre Abalo Dosseh, le manager d’Asko.

Et d’ajouter que : ‹‹ Au moment où on était en difficulté, c’est quand on perdait vite le ballon. Mais quand on a su vraiment maîtriser le ballon, on leur a causé beaucoup de problèmes. Mais vous savez, on ne peut pas comparer le niveau de notre football avec celui du football égyptien. Jouer 90 minutes sur ce rythme, on n’a pas l’habitude. Les joueurs ont fait vraiment beaucoup d’efforts. Ce n’est pas évident. Je les félicite ››.

Pour lui, la fatigue en est pour quelque chose, parce que dit-il, ses poulains n’ont pas le même rythme de jeu que les Égyptiens.

‹‹ On n’a pas été rigoureux sur le but égalisateur. Lorsque les Égyptiens ont sorti le ballon, il fallait que le bloc défensif monte pour laisser le joueur en hors-jeu, mais ils sont restés par ce qu’ils étaient fatigués. Donc je ne peux pas en vouloir à mes joueurs ››, a t-il expliqué.

Le score 1-1, ce n’est pas encore une fatalité pour ASKO et rien n’est encore joué pour les jaunes et Noirs de la Kozah, mais ils ont beaucoup à corriger s’ils veulent sortir de cette ‘’cour des grands’’

Stan A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!