Électricité/Eau : le calvaire des populations de Mango

0
969
Électricité/Eau : le calvaire des populations de Mango
Mango
Tout le monde le sait dorénavant. Mango est le coin le plus chaud du Togo. Le service de la Météo ne cesse de le répéter tous les jours à la TVT. Mais en plus de ce cauchemar qu’impose dame nature, la population doit aussi souffrir de des coupures d’électricité et surtout, la desserte en eau potable qui s’est arrêtée dans une grande partie de la ville, il y a de cela plus d’une semaine.

Le mois de mars, le mois le plus chaud de Mango, a été tout simplement un véritable cauchemar pour la population martyrisée qui souffre en silence. L’électricité et l’Eau sont devenues un luxe que la population ne peut s’offrir facilement.

Qu’est ce qui en est la cause véritablement ?

Dans le souci de mieux comprendre la situation, la rédaction de votre journal Togopost a tenté de toucher les responsables de la CEET et de la TDE. Mais ces derniers ont opté pour la politique du silence.

Électricité/Eau : le calvaire des populations de Mango
Créateur : KATE HOLT
Droits d’auteur : KATE HOLT/EYEVINE

Cependant, nos recoupements nous permettent de comprendre que, d’abord à la CEET, le service est en plein chantier. L’on évoque la mise en œuvre d’un projet qui consiste à tirer une ligne d’électricité de 161 KV de Kara à Mango, de Mango à Dapaong et de Dapaong à Mandouri.

Lire aussi : Mango : l’abandon des travaux sur une route crée la désolation

Cet important investissement devait permettre de couvrir le territoire togolais en réseau de transport d’énergie électrique sécurisant ainsi l’alimentation. Cette recherche d’autonomie en énergie électrique permet au Togo d’être moins dépendant de son voisin le GHANA. C’est donc la mise en œuvre de ce projet qui perturbe de temps en temps la livraison normale en électricité juste pour un moment.

Électricité/Eau : le calvaire des populations de Mango

Quant à la TdE, la Togolaise des Eaux, outre le fait que les installations doivent subir constamment de renouvellements, on nous informe qu’une entreprise d’entretien des pistes a commencé ses travaux sans associer les services de la CEET et de la TdE. Conséquences directes, des tuyaux de distribution d’eau potable et des compteurs de plusieurs abonnés ont été totalement endommagés.

Ce qui serait la cause de rareté de l’eau potable dans les robinets à Mango depuis un bon moment. Le calvaire de la population est de plus en plus grandissant et donc de la nécessité pour les autorités de veiller à l’accélération des travaux dans la zone pour grand bonheur des populations.

N’DJAMBARA, Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!