Epe-Ekpe 2023 : La couleur de la pierre sacrée connue

0
4798
Epe-Ekpe 2023 : La couleur de la pierre sacrée connue
Image illustrative
La 360e édition de la prise de la pierre sacrée Epe-Ekpe, un événement marquant pour les peuples Guins, a été célébrée ce jeudi 7 septembre 2023 à Glidji Kpodji, situé à environ 50 km à l’est de Lomé, dans une atmosphère teintée de tension.

La pierre sacrée, sortie des profondeurs de la forêt, se pare d’une couleur blanche-sale. Elle symbolise une année de paix et de prospérité à venir, incarnant également un message fort de réconciliation, en particulier au sein des couvents Guins. Rappelons qu’à chaque prise de la pierre sacrée, la pierre, selon sa couleur et les conditions de sa prise, véhicule un message que seuls les prêtres vaudou maîtrisent.

Lire aussi : Epé-Ekpé 2023 sous tension : Discorde entre les dignitaires des clans

Epe-Ekpe 2023 : La couleur de la pierre sacrée connue

Plusieurs dignitaires gouvernementaux et municipaux, dont les ministres Kossi Gbenyo Lamadokou, en charge de la culture, et Myriam Dossou D’Almeida, en charge du développement à la base ont honorés de leur présence la cérémonie d’ouverture cette fête historique pour le peule Guin. La présence de l’ambassadeur de France au Togo, Augustin Favereau, n’est pas également passée inaperçu.

Le ministre Kossi Gbenyo Lamadokou a rassuré le peuple Guin que des démarches sont déjà entreprises pour inscrire ce site au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette forêt n’est pas le seul site qui fait l’objet de telles démarches, car des efforts similaires sont déployés pour l’agglomération de Glidji.

Épé-Ekpé ne se limite pas à des retrouvailles festives, c’est aussi un moment privilégié pour affirmer l’identité Guin. Le ministre a également annoncé des projets visant à favoriser le tourisme dans la région des Lacs, montrant ainsi l’engagement envers le développement durable.

Une célébration teintée de tension

La journée n’a pas débuté sans heurts, car des dissensions entre les hauts dignitaires ont engendré des perturbations le matin même. Ces querelles internes reflètent la mauvaise ambiance qui règne parmi les prêtres Guins, soulignant ainsi la complexité de cette célébration ancestrale.

Il est essentiel de rappeler que l’Ekpessosso, ou la « prise de la pierre sacrée », marque le début de la nouvelle année pour les Guins. Cette fête historique, l’une des plus anciennes en Afrique de l’Ouest, puise ses racines dans l’histoire, remontant à 1662, lorsque le peuple Guin a émigré du Ghana pour s’installer dans les Lacs au Togo en 1663.

Epe-Ekpe 2023 : La couleur de la pierre sacrée connue

Steven Wilson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!