30.2 C
Lomé
lundi, mai 27, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilMédiasFESPACO : le Burkina remplace le Togo par le Mali comme pays...

FESPACO : le Burkina remplace le Togo par le Mali comme pays invité d’honneur, la décision frustre les Togolais

FESPACO : le Burkina remplace le Togo par le Mali comme pays invité d’honneur, la décision frustre les Togolais

Le Togo n’est plus pays invité d’honneur de l’édition 2023 du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Il est remplacé par le Mali. L’annonce a été faite le 2 février 2023 lors de la cérémonie d’installation du comité national d’organisation du festival.

C’est confirmé, FESPACO 2023 se déroulera du 25 février au 4 mars 2023 à Ouagadougou. Mais aura comme pays invité d’honneur le Mali, annonce faite par le ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo. C’était cependant le même ministre qui avait annoncé le Togo comme pays invité d’honneur de l’édition 2023 il y a quelques semaines.

Le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo a exprimé la gratitude du Burkina Faso au « pays frère et ami, la République du Mali » qui a accepté d’associer son image (pays invité d’honneur) à ce grand rendez-vous panafricain du 7e art.

Qu’est-ce qui explique ce changement brusque ?

Le Mali serait selon les autorités Burkinabè, un meilleur partenaire pour l’évènement. « Il n’y a pas meilleur partenaire que le Mali pour être pays invité d’honneur », a déclaré Fidèle Tamini, président du comité d’organisation qui a aussi soutenu que le Mali est également un pays de cinéma et partage des visions communes avec le Burkina Faso.

« Il n’y a pas de problèmes avec le Togo », a-t-il aussi rassuré.

Frustration chez les Togolais

Qu’est-ce qui n’a pas marché ? C’est la question que se posent beaucoup de Togolais. Cette nouvelle décision des autorités Burkinabè n’enchante pas les Togolais qui l’aperçoivent comme une humiliation ou manque de respect au pays. Sur les réseaux, ils fustigent cette décision.

« Donc c’est le Togo qui n’est pas un meilleur partenaire et aussi un pays de cinéma ? Le ministre de la Culture doit demander des explications », s’est indigné Monsieur Vincent, un Togolais.

Monsieur Claude, un autre togolais, voit en cette décision, la politique. « C’est leur ambition de créer une fédération avec le Mali qui les a poussé à prendre le Mali comme pays invité d’honneur en lieu et place du Togo ? » se questionne-t-il.

La fête aura quand lieu, et elle est placée sous le thème : « Cinémas d’Afrique et culture de la paix ». Les autorités Burkinabè la placent l’édition sous le signe de la résilience au terrorisme.

Lire aussi: https://togopost.tg/burkina-faso-ibrahim-traore-rejette-les-negociations/

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments