28.6 C
Lomé
samedi, mars 2, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéFêtes de fin d'année : Dapaong et ses environs, sur le qui-vive

Fêtes de fin d’année : Dapaong et ses environs, sur le qui-vive

Comment la population de Dapaong et ses environs (Savanes) vive la période de fêtes de fin d’année? la question a intéressé la rédaction de TogoPost qui a fait un tour dans les coins. Pas de grande ambiance, la région des savanes, située dans la partie septentrionale du Togo demeure calme, sur ses gardes mais sereine. C’est le constat fait par la rédaction de Togopost à Dapaong et dans ses localités environnantes. Qu’est-ce qui justifie cette situation ?

Même si dans le passé la ville de Dapaong et ses environs étaient très mouvementée à la veille des fêtes de fin d’année, depuis environ deux ans les choses ont changé, plus rien n’est comme avant. Un climat de méfiance s’est installé au sein de la population, car « on ne sait jamais qui est qui indique Dagatibé à notre rédaction à Dapaong.

Population consciente à Dapaong et ses environs

Cette situation se justifierait surtout par la prise de conscience des populations par rapport à la crise sécuritaire que traverse la région des savanes, un indicateur qui témoigne de plus l’engagement des citoyens dans la coproduction de la sécurité avec les forces de défense et de sécurité FDS) qui ne ménagent aucun effort dans la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme dans la région. Kolani Dambé, rencontré à Pana, se dit préoccupé par la paix et exhorte les uns et les autres à apporter leur contribution à la lutte contre le terrorisme.

Fêtes de fin d'année : Dapaong et ses environs, sur le qui-vive
Fêtes de fin d’année : Dapaong et ses environs, sur le qui-vive

« Les fêtes me préoccupent moins, pour l’instant, c’est la sécurité, il est bien vrai qu’il n’y a rien de grave actuellement, mais nous ne devons pas baisser les bras… », a-t-il déclaré. Selon lui, il n’est pas question de se laisser emballer par les fêtes, mais plutôt tout citoyens où qu’il soit doit fêter modérément tout en restant vigilant.

Pour Galtché David, comme le disait Seydou Badian « Tout change et nous devons vivre avec notre temps » , il est donc opportun que les populations de la région des savanes demeurent résilientes afin de mieux collaborer efficacement avec les FDS pour mener à bout la lutte contre les attaques des groupes armés qui sèment la terreur au cours de leur passage.

En ce qui concerne la coproduction de la sécurité, rappelons-le, la consigne de l’ex ministre de la sécurité, le Général Yark Damehame lors de sa mission dédiée à l’effectivité de la rentrée scolaire 2023-2024 dans les établissements scolaires de la région des savanes reste d’actualité : « Signaler aux autorités locales la présence de toute personne étrangère ou suspecte doit être un sacerdoce pour tout citoyen ».

La Rédaction de TogoPost souhaite un joyeux Noël à tous.

DOUMONE Kasan

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments