Pour Emmanuel Macron, “La limitation des mandats présidentiels à deux » est une connerie

0
1450
Pour Emmanuel Macron, “La limitation des mandats présidentiels à deux" est une connerie
Le président français Emmanuel Macron s’est exprimé sur la limitation de mandat présidentiel lors de son récent entretien avec les dirigeants des partis d’opposition à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis. Durant cette discussion approfondie qui s’est tenue à huis clos jusqu’au bout de la nuit, le président a évoqué la question de la limitation du nombre de mandats présidentiels, la qualifiant de « funeste connerie ».

Une déclaration qui a suscité l’attention et la curiosité de nombreux observateurs politiques.

Lire aussi : Affaire de casque: la mésaventure d’un apprenti maçon à Lomé

Remarque surprenante

Emmanuel Macron, qui entamera bientôt son second mandat présidentiel, ne pourra pas se représenter en 2027 en raison de la révision constitutionnelle de 2008 qui limite le nombre de mandats présidentiels à deux consécutifs. Bien que cette restriction ait été en vigueur depuis plus d’une décennie, le président n’avait jamais exprimé publiquement ses opinions à ce sujet jusqu’à présent.

Pour mieux comprendre cette déclaration, il est essentiel de revenir sur l’histoire de cette révision constitutionnelle. En 2008, la France a adopté une réforme constitutionnelle qui a instauré cette limitation des mandats présidentiels à deux consécutifs. L’objectif était de favoriser la démocratie en évitant la concentration excessive du pouvoir présidentiel.

Attentes des partis d’opposition

Suite à cette déclaration inattendue, les dirigeants des partis d’opposition, qu’ils soient de gauche ou de droite, attendent désormais des annonces concrètes de la part du chef de l’État. Ils souhaitent que le président Macron “traduise concrètement” ses opinions en actions politiques tangibles.

Cette sortie de Macron ne manquera pas d’alimenter le débat sur la limitation des mandats présidentiels en France. L’opinion publique sera probablement divisée sur cette question, certains soutenant la nécessité de préserver la démocratie en empêchant une concentration prolongée du pouvoir, tandis que d’autres pourraient plaider en faveur de la flexibilité dans la règle des mandats présidentiels.

Steven Wilson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!