27.1 C
Lomé
mardi, mars 5, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilPolitiqueMali : Plusieurs hauts responsables militaires limogés

Mali : Plusieurs hauts responsables militaires limogés

Plusieurs hauts responsables militaires limogés

Le Conseil des ministres malien a annoncé ce mercredi 8 février 2023 une grande secousse dans les rangs militaires du pays. Six responsables militaires haut placés, y compris le chef d’état-major de l’armée de terre et celui de la garde nationale, ont été révoqués de leurs fonctions.

Bien que le Conseil n’ait pas fourni de raisons précises pour ces licenciements, l’annonce a suscité de nombreuses spéculations parmi les analystes politiques et les observateurs locaux.

Plusieurs hauts gradés remplacés

Outre les deux chefs d’état-major (terre et garde nationale), le directeur général de la gendarmerie nationale, le directeur de la sécurité militaire, le directeur du génie militaire et le directeur central des services de santé des armées ont également été remplacés.

L’annonce tombe alors que trois groupes armés du nord du Mali sont en train de fusionner pour faire pression sur la capitale, Bamako. En attendant, les observateurs continueront de surveiller de près les développements pour en savoir plus sur les motivations derrière ces licenciements.

Quid de la fusion des groupes armés de l’Azawad ?

La fusion de trois groupes armés du nord du Mali en une seule alliance sous le nom de Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a été saluée par les membres de la nouvelle direction.

Mohamed Elmaouloud Ramadane, membre du directoire de la CMA, considère ce regroupement comme une « étape très importante » qui a été longtemps réclamée par la population du mouvement. Il souligne que cela apportera un nouvel élan et une meilleure coordination des actions militaires.

La nouvelle direction de l’ex-rébellion du nord devrait avoir plus de poids face au gouvernement malien, d’autant plus que les membres de la CMA avaient suspendu leur participation aux instances de décision de l’accord de paix d’Alger en raison de ce qu’ils considèrent comme un manque de engagement de l’État malien.

La CMA, en collaboration avec d’autres groupes armés impliqués dans le processus de paix, prévoit déjà de lancer une vaste opération de sécurisation des populations du septentrion malien.

Cette fusion peut donc s’avérer une étape cruciale pour la paix et la stabilité dans la région.

Steven W.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments