Patrimoine mondial de l’UNESCO : le Togo veut inscrire de nouveaux sites

0
877
Patrimoine mondial de l’UNESCO : le Togo veut inscrire de nouveaux sites

Le Togo veut étendre la liste de ses sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, actuellement limitée à Koutammakou depuis 2004. Ce dernier risque de perdre son label si son entretien n’est pas amélioré. Afin d’éviter cela, une réunion régionale a été organisée à Lomé par le ministère du Tourisme.

Le but de cette rencontre était de discuter des stratégies de gestion et de conservation du patrimoine avec les responsables du Benin, de Côte d’Ivoire et de Guinée. Le site de Koutammakou situé au nord-est du Togo abrite les Batammariba, dont les maisons à tourelles en terre sont un symbole du pays, les fameuses Tatas Somba.

Pourtant le pays dispose d’autres sites d’un grand intérêt historique et naturel qui pourraient être inscrits sur la liste indicative de l’UNESCO. Pour cela, les professionnels du patrimoine doivent être mieux formés afin de renforcer les capacités de gestion et de conservation des sites.

Renforcer les capacités de gestion et de conservation des sites

Patrimoine mondial de l’UNESCO : le Togo veut inscrire de nouveaux sites

« Nous avons besoin de renforcer les capacités des professionnels du patrimoine pour qu’on puisse inscrire d’autres lieux sur la liste indicative avant que l’UNESCO ne valide« , a déclaré Adama Ayikoue, le directeur du Patrimoine culturel au ministère du Tourisme.

Le gouvernement togolais travaille également sur un projet de valorisation de Koutammakou, avec un budget de 3 milliards de Fcfa pour la restauration de la forêt, la création de structures d’accueil, la construction d’un hôtel et d’un ecovillage de 210 hectares. Mais pour que ces initiatives soient couronnées de succès, l’implication de l’Etat et des communautés riveraines est essentielle.

Lire aussi : Togo/Tourisme : Le prestigieux site de Koutamakou bientôt réhabilité

L’UNESCO encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel dans le monde entier, considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Les sites du patrimoine mondial appartiennent à tous les peuples du monde, indépendamment de leur territoire. Le Togo a ainsi une responsabilité envers le monde entier pour préserver son patrimoine exceptionnel.

Initiatives et fonds liés à la protection et à la promotion du patrimoine culturel au Togo

Le Togo veut inscrire de nouveaux sites au patrimoine mondial de lUNESCO 4

Le gouvernement togolais accorde une grande valeur à la préservation de son patrimoine culturel. Ainsi, il a plusieurs fonds et initiatives liés à la promotion et à la protection de son patrimoine culturel. Le pays est signataire de la Convention de l’UNESCO sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel depuis le 15 avril 1998. La Convention vise à encourager la coopération internationale dans la préservation des sites du patrimoine culturel et naturel.

Le Togo a mis en place des projets visant à sauvegarder et à promouvoir son patrimoine culturel immatériel. Un tel projet a été mis en œuvre par la Commission nationale du patrimoine culturel. Il a consisté en l’inventaire et la sauvegarde des pratiques et des compétences traditionnelles de fabrication de musique dans la région maritime du Togo.

Patrimoine mondial de l’UNESCO : le Togo veut inscrire de nouveaux sites

Lire aussi : Des partenaires charmés par la richesse naturelle et touristique de Kloto

Le pays a également créé un Fonds du patrimoine culturel (FAC) pour promouvoir le patrimoine culturel et les entreprises culturelles. Et ce dans le but de contribuer au développement socio-économique en valorisant le potentiel et en soutenant les professionnels du secteur culturel.

En outre, le Togo a participé à des forums et des conférences tels que le Forum UNESCO-Afrique-Chine sur le renforcement des capacités et la coopération pour le patrimoine mondial à Paris en juin 2019, où des questions liées à la protection du patrimoine culturel ont été discutées.

Autres actions clés

Patrimoine mondial de l’UNESCO : le Togo veut inscrire de nouveaux sites

De plus, le pays a reçu une aide internationale du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO pour soutenir la conservation de ses sites patrimoniaux. On note aussi un soutien financier du Fonds du patrimoine mondial, qui fournit une assistance pour la conservation des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Le gouvernement togolais a par ailleurs alloué des ressources financières à la mise en œuvre de politiques culturelles, notamment la création et le financement d’un Fonds d’aide à la culture (FAC) et l’inventaire du patrimoine culturel immatériel et tangible.

Dans l’ensemble, le Togo a mis en œuvre toute une série d’initiatives et de fonds visant à préserver et à promouvoir son patrimoine culturel, tangible et immatériel, dans le but de contribuer au développement socio-économique et à la coopération internationale dans la préservation du patrimoine culturel.

Steven W.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!