Takpamba/Violent affrontement entre Konkomba et Tchokossi : le présumé instigateur BADJO Ilik se prononce

0
781
Takpamba/Violent affrontement entre Konkomba et Tchokossi : le présumé instigateur BADJO Ilik se prononce
Le journaliste N’DJAMBARA discute avec le président sortant du CVD de TAKPAMBA, BADJO Ilik

A Takpamba, canton situé à environ 45 km au sud-est de la ville de Mango, l’ambiance est électrique entre Konkomba et Tchokossi. Un conflit s’est déclenché entre les deux tribus à cause du choix porté sur un Tchokossi pour prendre les destinées du Comité Villageois de Développement (CVD). Tout est parti des élections qui devraient permettre à la commune de Takpamba de renouveler le bureau CVD.

En effet, un groupe de jeunes sorti de nulle part est venu perturber l’annonce de la victoire de Monsieur AZIZ, un jeune Tchokossi. Le président sortant, Monsieur BADJO Ilik, est cité comme le véritable instigateur de cette nouvelle violence. Questionné par la rédaction de Togopost, ce dernier fustige l’imposition du Chef canton. Lisez l’intégralité de son interview.

TogoPost : Nous avons été informés que vous avez mobilisé la population de Takpamba pour boycotter l’annonce de la victoire de Monsieur ALAZA parce que c’est un Tchokossi. Qu’avez-vous contre les Tchokossi ?

Takpamba/Violent affrontement entre Konkomba et Tchokossi : le présumé instigateur BADJO Ilik se prononce
Le journaliste N’DJAMBARA discute avec le président sortant du CVD de TAKPAMBA, BADJO Ilik

BADJO : Je voudrais tout d’abord vous remercier pour avoir effectué un si long voyage pour venir discuter avec ma modeste personne. En effet, une première tentative pour élire le candidat AZIZ s’est déroulée le mardi, 04 avril, ensuite une deuxième tentative le jeudi, 6 avril 2023. Mais la population a rejeté la candidature de Monsieur AZIZ, non pas parce qu’il est Tchokossi, mais parce qu’il a été imposé par le chef canton.

TogoPost : Qu’est-ce que vous reprochez au choix du chef ?

BADJO : La population estime qu’il est temps que le chef laisse sa population choisir les fils et filles de Takpamba qui ont sa confiance et qui sont mieux qualifiés pour gérer les affaires de la cité. Monsieur ALAZA est un pantin du chef canton. Et il est déjà membre du CVD de NALI.

TogoPost : Apparemment, vous n’avez pas tellement confiance à votre chef canton !

BADJO : (Rires) Non, ne l’interprétez pas de cette manière ! Il est notre chef et nous lui devons respect et obéissance. Mais au moment où des bonnes volontés nous accompagnent avec de grosses sommes d’argent dans le processus du développement de notre commune, la population doit demeurer vigilante pour ne pas que l’aide se perde dans la poche des gens.

TogoPost : Une troisième tentative a eu lieu le lundi, 17 avril 2023, sans aucune perturbation. Comment peut-on interpréter ce calme le jour de l’élection ? Et comment s’appelle le président du CDV nouvellement élu ?

BADJO : C’est clair que cette élection est la bonne. Et que la population adhère entièrement aux résultats ! Le nouveau président s’appelle Monsieur N’SSOUSSON Oupoué. Je reconnais tout de suite que le préfet de l’OTI-SUD, Monsieur SAMBIANI F. a joué un très grand rôle dans le retour au calme dans notre commune et dans le bon déroulement du scrutin. Il n’a pas cessé de téléphoner et même de se déplacer, quand il le faut.

TogoPost : Nous avons rencontré le chef canton qui nous a dit que vous êtes au premier rang des contestataires parce que vous n’avez pas voulu quitter la présidence !

BADJO : Au contraire ! Les élections se déroulaient au moment où mon mandat n’était pas encore achevé. Je pouvais donc m’opposer à ces élections, mais je ne l’ai pas fait !!! Je ne cache pas que j’ai quelques antécédents avec le chef à cause d’un litige foncier. Mais il faut placer les intérêts généraux au-dessus des intérêts particuliers. Les premières et deuxièmes élections n’ont rien de raciste ou affaire personnelle. Monsieur AZIZ détient de grandes responsabilités ici à Takpamba. Et nous collaborons très bien.

Interview réalisée par le Correspondant N’DJAMBARA Nassouma

Lire aussi : Oti/ Sadori : Le feuilleton des élections cantonales prend fin avec la victoire du candidat Gangam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!