Devoir de Mémoire : « 21 Juin », d’où est partie cette journée ?

0
1210
Togo: « 21 Juin », d’où est partie cette journée ?
Togo: « 21 Juin », d’où est partie cette journée ?

Au Togo, la population commémore ce 21 juin, la fête des martyrs. Cette journée est observée tous les ans en mémoire d’une vingtaine de combattants tombés pour l’autonomisation du Togo. Partie du 21 juin 1957, elle est généralisée à tous ceux qui ont donné leur vie pour l’accession du pays à la souveraineté internationale et la défense de l’intégrité du territoire national.

L’Ewé, langue du Togo, fait sensation à Hollywood dans un film inédit (vidéo)

En effet, « suite à la recommandation de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) en 1991, elle a été élargie à tous les Togolais morts pour la patrie depuis l’indépendance à nos jours », relate Dr. MAMAN Halourou, Enseignant vacataire au département d’histoire de l’Université de Lomé.

L’historique du 21 Juin

Le contexte, c’est celui de la lutte pour l’indépendance au Togo entre 1956 et 1960. En 1956, la France dans sa stratégie de retarder aussi longtemps que possible l’accession de ses colonies à la souveraineté internationale a, par le biais de la loi cadre (ou la loi Gaston Deferre), décidé d’accorder l’autonomie auxdites colonies dont le Togo servait de pays pilote. Ce que les nationalistes (CUT et JUVENTO) ont rejeté catégoriquement en vain car, Nicolas Grunitzky, chef de file des progressistes l’a favorablement accepté et sera choisi comme le premier ministre de la République Autonome du Togo (RAT)  en cette année 1956.

Togo: « 21 Juin », d’où est partie cette journée ?
Togo: « 21 Juin », d’où est partie cette journée ?

Mais les nationalistes ont manifesté leur mécontentement jusqu’à la tribune de l’ONU sous forme de pétition. Alors, l’ONU décide d’envoyer une mission sur place pour voir comment les Togolais vivent le statut de l’autonomie. Cette mission onusienne dirigée par le libérien Charles King a sillonné tout le territoire togolais.

Togo : bientôt des Vols Lomé-Niamtougou

Arrivé à Lama Kara plus précisément à Pya-Hodo, les nationalistes ont organisé une manifestation pour protester devant lui leur refus de ce statut d’autonomie le 21 juin 1957. Alors, pour disperser les manifestants, l’armée coloniale tire sur la foule faisant une vingtaine de morts. C’est donc en mémoire de ces victimes combattantes de la liberté de notre cher Togo que tout le pays célèbre tous les 21 juin, pour leur rendre hommage, précise Dr MAMAN.

Stan AZIATO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!