28.3 C
Lomé
jeudi, février 29, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéTogo : les détenus ont désormais un Protecteur

Togo : les détenus ont désormais un Protecteur

Au Togo, l’Association pour la Solidarité envers les Défavorisés et les Détenus (ASDD) veut obtenir pour les détenus de meilleures conditions de détention. Elle fait de l’amélioration des conditions de détention est un noble objectif.  Fondée en 2013, cette organisation s’est hissée au sommet de la philanthropie au Togo, cherchant à redéfinir les perspectives des détenus et à remodeler les horizons de la réintégration sociale.

Dans un effort concerté avec le ministère de la Justice et de la Législation, l’ASDD a orchestré ce jeudi 10 août 2023 une conférence, marquant une décennie d’action inlassable et de changement positif.

Lire aussi : Liberté de la presse : le Togo grimpe de 30 places dans le classement de Reporters sans frontières

Analyse des enjeux et engagement continu

Togo : les détenus ont désormais un Protecteur

Cette conférence d’envergure, présidée par le ministre de la Justice et de la Législation, Pius Agbetomey, a servi de tribune pour réfléchir sur une décennie d’engagement dédié à l’amélioration des conditions de vie au sein des prisons civiles du Togo. À l’aube de cette réflexion, trois enjeux majeurs émergent avec une clarté poignante.

1. Surpopulation et infrastructures

La surpopulation carcérale demeure un problème persistant. Les établissements pénitentiaires, en dépit de leur rôle essentiel dans la réintégration sociale, sont fréquemment aux prises avec une capacité excédée. Cette situation compromet la sécurité, la dignité et le bien-être des détenus.

L’ASDD, avec son partenariat actif avec le ministère, a pris des mesures pour atténuer ce problème par le biais de programmes de révision structurelle, offrant des solutions durables pour l’avenir.

2. Accès aux soins médicaux et nutrition

Le droit à la santé est un principe fondamental, même derrière les barreaux. Cependant, l’accès aux soins médicaux reste un défi majeur. L’ASDD a pris l’initiative de sensibiliser à l’importance de la santé dans le système carcéral. De plus, la qualité de l’alimentation est cruciale.

Les repas déséquilibrés engendrent des carences nutritionnelles parmi les détenus, sapant leur résilience physique et mentale. L’ASDD et ses partenaires travaillent en tandem pour fournir une alimentation saine et équilibrée, reconnaissant que la nutrition est la base d’une réforme réussie.

3. Réintégration sociale et identité

Togo : les détenus ont désormais un Protecteur

L’une des pierres angulaires de l’engagement de l’ASDD est la réintégration sociale des détenus. Le ministre Pius Agbetomey a mis en évidence la nécessité de repenser la terminologie entourant les détenus en utilisant le terme « pensionnaires ».

Cette nuance sémantique reflète la vision d’une réforme centrée sur la personne, visant à restaurer la dignité et à construire un avenir meilleur. Les prisons, sous ce nouveau prisme, évoluent pour devenir des institutions correctionnelles, des lieux de transformation et d’apprentissage.

Le Togo se prépare à une ère où les barreaux ne définiront plus l’identité des individus, mais serviront plutôt de toile de fond pour la résilience, la réhabilitation et la renaissance. L’ASDD, guidée par sa conviction inébranlable en la puissance de l’humanité, poursuit sa mission de redéfinir le sens même de la détention et de propulser le pays vers des horizons plus justes et équitables.

Steven Wilson

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments