23.1 C
Lomé
dimanche, mars 3, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilPolitiqueTogo : l’UFC dans une pagaille sans fin

Togo : l’UFC dans une pagaille sans fin

C’est finalement la pagaille sans fin, au sein de l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist OLYMPIO. Son congrès vire au désordre total. Le parti jaune continue d’être gangrené par la guerre de clans. D’un côté, le camp OHIN Elliott et en face, celui du député Sena Alipui, sèment un nouveau désordre. Le parti annonce un congrès extraordinaire et chacun des camps fixe sa date de tenue, la pagaille !!!

Congrès tant attendu, annoncé sur le 20 mai

En effet, selon un communiqué en date du 16 mai 2023, portant visiblement la signature de Gilchrist OLYMPIO lui-même à Accra (Ghana), le parti appelle à un congrès extraordinaire pour le renouvellement de son bureau directeur.

« … Ce congrès extraordinaire aura lieu le samedi 20 Mai 2023 à 9h 00 au siège de l’UFC à Lomé », indique le communiqué qui précise que « la présente décision sera exécutée par Monsieur Elliott OHIN, Deuxième vice-président et Me Jean Claude HOMAWOO, conseiller spécial ».

Aussi, ajoute le communiqué, « le deuxième vice-Président est chargé de présider ce congrès extraordinaire ».

[Dossier] Qu’est-ce qui pousse les filles à la prostitution ? Les prostituées se prononcent

Le communiqué du camp Alipui Sena sème le désordre dans l’UFC

Le Camp de l’Honorable Sena Alipui n’est pas d’accord sur la date du 20 mai, annoncée par le communiqué. Il jette du discrédit sur ledit communiqué et projette le congrès sur les 27 et 28 mai 2023. Selon ce camp, dans le cadre de l’organisation du congrès unitaire de l’Union des Forces de Changement (UFC), diverses rencontres ont été faites à plusieurs niveaux sous l’initiative du Président National du parti, le Docteur Gilchrist OLYMPIO.

Togo : l’UFC dans une pagaille sans fin

Et donc dans cette dynamique, disent-ils, il a été convenu « La mise en place d’un comité préparatoire de six (06) membres à raison de trois (03) par groupe conduit respectivement par Maître HOMAWOO Jean Claude, conseiller spécial du PN et Mr OHIN Elliott, 2ème Vice-président. Les échanges formels ont eu lieu entre les deux groupes pour l’harmonisation des textes et documents devant servir de base de discussions pendant le congrès, l’obtention de l’accord du Président National sur les documents et sur la date retenue d’une façon consensuelle.

La raison qu’évoque le camp Alipui, est que la majorité des membres élus du Bureau directeur et la majorité des bureaux fédéraux de l’UFC ne sont pas informés de l’événement.

« La majorité des bureaux fédéraux de l’UFC qui normalement seraient les délégués au congrès rejettent ce fait et demandent que les six (06) membres du comité préparatoire se revoient pour convenir ensemble de la date de la tenue du congrès », lit-on.

À quelques heures de la tenue du congrès, le parti jaune est toujours dans l’incertitude totale. Le congrès aura-t-il réellement lieu ? C’est le wait and see. Beaucoup se demandent ce que réserve encore à l’opinion le parti du Chef de file de l’Opposition togolaise, l’UFC.

Stan AZIATO

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments