33.1 C
Lomé
jeudi, février 22, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéBlitta : la Centrale solaire photovoltaïque lance un reboisement compensatoire

Blitta : la Centrale solaire photovoltaïque lance un reboisement compensatoire

La Centrale solaire photovoltaïque lance un reboisement compensatoire à Blitta. Le Togo a observé la journée nationale de l’arbre ce jeudi 1er Juin. C’était une occasion pour l’ONG Comité d’action pour la recherche et le développement (CARD), avec l’appui financier de AMEA TOGO SOLAR (la société chargée de la réalisation des travaux de la centrale solaire photovoltaique à Blitta), de mettre en terre de jeunes plants.

Il s’agissait d’un reboisement compensatoire  de la destruction du couvert végétal causée par les travaux de réalisation de la Centrale solaire photovoltaïque de Blitta. Et c’est la localité de Waragni qui a connu le lancement officiel de cette opération de reboisement effectuée par le préfet de Blitta, Batossa Boukari.

En effet, lors des travaux ayant précédé à la construction de la centrale solaire photovoltaïque de 50 MW dans la préfecture de Blitta, certaines espèces d’arbres ont été détruites, impactant ainsi l’écosystème et la biodiversité sur une superficie de 120 hectares. C’est suite à ce constat que AMEA TOGO SALAR s’est doté d’un plan de reboisement compensatoire, dont la mise en œuvre a été confiée à l’ONG CARD à l’issue d’un appel à candidature.

Des centaines de plants mis en terre grâce à la Centrale solaire photovoltaïque de Blitta

Au lancement ce jeudi, 800 plants de diverses espèces sont mis en terre sur le site du village de Waragni. Au total, il est prévu 47.720 plants pour les trois (3) communes de la préfecture de Blitta.

L’événement s’est déroulé en présence des représentants de la société AMEA TOGO SOLAR et de plusieurs invités, dont la population de Waragni, qui était sortie massivement pour soutenir le projet.*

Blitta : le couvert végétal restauré sur le site de la Centrale solaire photovoltaïque

«…Outre ces reboisements compensatoires à travers tous les cantons, le reboisement normal et habituel se poursuit de façon individuelle, en groupe, par des collectivités entières, des privés, par des associations ou par des ONG comme le fait CARD en ce jour. J’invite chacun de nous à consacrer tout ce mois de juin au reboisement intensif, et surtout de faire le suivi de ces plants mis en terre, afin d’atteindre notre objectif qui est celui de garantir un couvert végétal… », a exhorté le préfet de Blitta.

Un suivi est prévu par les initiateurs du projet, afin de garantir la survie des plantes. « …Il est prévu de faire un suivi permanent sur 03 ans, avant de laisser les arbres à la nature. En collaboration avec mes points focaux dans les trois communes, nous allons mettre sur place les comités de suivi. Ce sont ces comités de suivi qui nous diront le nombre de plants qui sont en croissance naturelle, les plants en difficulté et ceux à remplacer… », a indiqué le chargé de suivi et évaluation de l’ONG CARD, Houndebasso Koffi.

Blitta : le couvert végétal restauré sur le site de la Centrale solaire photovoltaïque

Outre ces actions, la traditionnelle journée de l’arbre a été, également, observée dans la commune de Blitta 1, avec la mise en terre de 700 plants composés de Khaya senegalensis, Senna siamea et d’Azadirachta indica (Neem) sur le terrain à proximité du grand marché de Blitta gare, réservé pour la circonstance. C’était en présence des autorités administratives, militaires, traditionnelles et politiques.

EWAI Lidaouwè

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments