Corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey : Une avancée majeure pour le développement régional

0
568
Corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey : Une avancée majeure pour le développement régional
Le ministère des transports routiers, aériens et ferroviaires s’engage pleinement dans la concrétisation du Projet Corridor Economique Lomé-Ouagadougou-Niamey (PCE-LON). Dans cette optique, des comités de gestion des plaintes sont en cours d’installation dans les régions concernées par ce projet d’envergure nationale.

Une équipe de l’unité de coordination du projet s’est récemment rendue à Kara les 10 et 11 Mai 2023. Objectif : former et installer les membres de ces comités.

Mise en place de ces comités de gestion des plaintes

Les régions Centrale et de la Kara jouent un rôle primordial dans la mise en œuvre du PCE-LON. On note notamment la reconstruction de la route Aouda-Kara et la réalisation d’infrastructures communautaires telles que des forages, des pistes rurales et des centres d’écoute pour les femmes victimes de violences basées sur le genre. Toutefois, cette mise en œuvre pourrait également donner lieu à des malentendus entre les entreprises prestataires et les bénéficiaires. D’où l’importance cruciale de la mise en place de ces comités de gestion des plaintes.

Corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey : Une avancée majeure pour le développement régional

Lire aussi : Togo : le nouveau marché de Kara s’ouvre à la sous-région

Akoua TAMELOUKPO, Spécialiste en développement social du PCE-LON, a souligné l’importance des comités en déclarant : « Au démarrage des travaux, il y aura certainement des soucis. Les comités installés à Kara auront pour mission de collecter les différentes plaintes émises par les bénéficiaires, les traiter et les faire remonter aux responsables du projet en vue d’un dénouement. Les comités sont également disponibles pour recevoir toute personne souhaitant obtenir plus d’informations sur le projet. Les membres des comités ont été équipés de kits de travail ».

Un projet ambitieux

La cérémonie d’installation et de formation des comités a été officiellement ouverte par le préfet de la Kozah, le Colonel BAKALI Hèmou Badibawou. Au nom des populations, il a exprimé sa gratitude envers le gouvernement pour ce projet ambitieux qui contribuera indéniablement à l’amélioration des conditions de vie dans les deux régions.

Corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey : Une avancée majeure pour le développement régional

Initié par le Togo, le Burkina Faso et le Niger, le Projet Corridor Economique Lomé-Ouagadougou-Niamey vise à améliorer les conditions de transport, à lever les obstacles au commerce et à faciliter l’intégration régionale des pays enclavés d’Afrique de l’Ouest. Cette initiative s’inscrit dans le cadre macroéconomique du développement du pays, reflétant ainsi les ambitions du Plan National de Développement (PND) 2020-2025, plus spécifiquement dans son ambition 5 et son axe stratégique 2.

En mettant en place ces comités de gestion des plaintes, le projet démontre sa volonté de répondre aux préoccupations des bénéficiaires et de garantir une mise en œuvre harmonieuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!