Désinformation dans le Tône : Autorités locales et des Jeunes Leaders, prêts pour la lutte

0
514
Désinformation dans le Tône : Autorités locales et des Jeunes Leaders, prêts pour la lutte
Désinformation dans le Tône : Autorités locales et des Jeunes Leaders, prêts pour la lutte

Les locaux de la préfecture de Tône ont récemment accueilli une rencontre de restitution et de sensibilisation, visant à informer les autorités locales et les leaders jeunes sur les enjeux de la lutte contre la désinformation.

En date du 18 juin 2024, dix jeunes de la préfecture de Tône ont partagé les connaissances acquises lors d’une formation sur la désinformation, tenue du 20 au 24 mai 2024 à Kara par le Centre d’Observation et d’Analyse du Web (COAWEB), avec le soutien financier de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) à travers son Programme Régional d’Appui aux Pays Côtiers (PRAPC).

Autorités locales et leaders d’associations
édifiés contre la désinformation

La restitution a permis aux maires, au préfet et aux Secrétaires généraux tout comme les leaders d’associations de jeunes de comprendre la notion de désinformation, ses caractéristiques, les typologies et surtout les défis, les Impacts, stratégies d’identification et de lutte contre la désinformation et les dispositions réglementaires prise par l’autorité pour contrer les auteurs des Fakes news.

Désinformation dans le Tône : Autorités locales et des Jeunes Leaders, prêts pour la lutte
Désinformation dans le Tône : Autorités locales et des Jeunes Leaders, prêts pour la lutte

« Je suis fière d’avoir participer…»

Après plus de trois heures de présentation et de débats interactifs et houleux, les bénéficiaires ont témoigné leur satisfaction à l’initiative tout en promettant de poursuivre la chaîne de sensibilisation lorsqu’une occasion se présente.

« Je suis très fière d’avoir participé à cette formation. J’ai pu assimiler beaucoup de choses sur la désinformation et je pense une fois dans mon quartier servir de relai pour mes pairs.», a déclaré Kanwouri Yendoubé, responsable d’association à l’issue de plus de trois heures de présentation et de débats interactifs.

Ces jeunes formateurs, sélectionnés par le COAWEB pour leur activisme sur les réseaux sociaux, leur engagement pour la paix et la sécurité, ainsi que leur capacité à influencer positivement leurs pairs, constituent désormais une force locale dans la lutte contre la désinformation. Ce phénomène, exacerbant actuellement la crise sécuritaire dans la région des Savanes, nécessite une action concertée et continue des acteurs locaux.

DOUMONE Kasan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!