Élections régionales et législatives 2023 au Togo : Couplage ou séparation ?

0
734
Togo : Des élections couplées et réformes électorales pour bientôt

Cette année, les électeurs togolais devront se rendre aux urnes pour deux élections : les régionales et les législatives. Cependant, la question de savoir s’il est préférable de tenir ces élections ensemble ou séparément n’a pas encore été résolue. Les membres de la Commission électorale (CENI) et du Cadre permanent de concertation (CPC) étudient actuellement cette question.

Ce sont les deux événements politiques majeurs prévus cette année au Togo. Le premier scrutin permettra de finaliser le processus de décentralisation en cours, tandis que le second consistera en le renouvellement de l’Assemblée Nationale, après cinq années de mandat.

Avantages et inconvénients d’une élection couplée

Selon Gerry Taama, il semble que la tendance penche en faveur d’un couplage des deux scrutins. « Les discussions montrent que l’on est davantage dans une dynamique d’élections couplées« , a déclaré en début de cette semaine, le président du NET (opposition), au micro d’une radio privée. Cependant, rien n’a été décidé pour le moment.

Élections régionales et législatives 2023 au Togo : Couplage ou séparation ?

Lire aussi : Élections législatives : l’opposition va-t-elle se pencher sur l’idée d’une coalition ?

L’un des avantages d’une élection couplée est la réduction des coûts. En effet, Cela aurait des avantages pratiques avec une campagne plus ramassée et des économies sur l’organisation des scrutins. Toutefois, cela peut également causer de la confusion parmi les électeurs.

Soulignons qu’il est important que les autorités électorales prennent en compte l’impact potentiel sur la participation des électeurs avant de prendre une décision finale.

La décision finale entre les mains des autorités électorales

Élections régionales et législatives 2023 au Togo : Couplage ou séparation ?

Bien que les dates précises n’aient pas encore été annoncées, la Commission électorale (CENI) est en train de se préparer activement pour assurer la tenue de ces élections dans les meilleures conditions possibles. Tout est mis en oeuvre, depuis le déploiement du dispositif nécessaire au recensement jusqu’au recrutement des opérateurs de saisie et aux tests sur l’équipement requis pour le vote.

Selon les dires du président de la CENI, Dago Yabré, tout est fin prêt pour l’organisation des scrutins. Les citoyens togolais peuvent ainsi avoir confiance dans la qualité de la préparation de ces élections majeures, qui permettront au Togo de poursuivre sa démarche démocratique.

Steven W.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!