Élections régionales : Les CELI prennent corps

Au Togo, un nouveau pas vient d’être franchi dans les préparatifs pour les élections régionales

0
400
Élections régionales : Les CELI prennent corps
Siège de la CENI

Au Togo, un nouveau pas vient d’être franchi dans les préparatifs pour les élections régionales. Celles-ci auront lieu dans le courant de l’année 2023. Après un moment de silence, la commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à la nomination des présidents de la commission Électorale Indépendante (CELI).

Les choses se précisent donc pour les élections régionales. Ceux qui doutent encore de sa tenue cette année, ont leur maintenant la réponse. Les partis politiques quant à eux affutent subtilement leurs armes pour ce nouveau rendez-vous des urnes.

56 personnes à la tête des CELI

Ils sont donc au total 56 personnes choisies selon les communes du ressort territorial pour présider les commissions Électorales Locales Indépendantes. La nomination a été faite par l’arrêté N° 01/2023/P/CENI, signée par le président de la CENI Dago Yabre le 6 mars 2023. Les présidents de CELI sont nommés au titre de la décision du 21 décembre 2022 créant les commissions électorales locales indépendantes (CELI).

Ils siégeront les CELI dans le cadre des consultations électorales de 2023 prochaines. Le Togo attend deux élections cette année notamment les législatives et régionales. Pour les deux élections, les mêmes membres de la CELI siègeront ils ? La question a tout son sens dans le débat du couplage des deux élections qui se pose depuis des mois.

Point de vue divergent du gouvernement et des partis sur le couplage des élections

Au sein de la classe politique, beaucoup plaident pour le couplage de ces deux élections, ceci pour minimiser les dépenses puisque d’autres élections notamment les élections locales et la présidentielle s’approchent elles aussi à grands pas. C’est ce qu’a évoqué le député Gerry Taama. Il a récemment émis la proposition d’harmoniser la durée de tous les mandats électifs au Togo.

« Il faut une harmonisation de la durée des mandats électifs au Togo pour une économie d’échelle en matière d’organisation des élections. Les mandats des élus à la base et des députés sont de 06 ans, le mandat présidentiel dure 5 ans : il faut tout harmoniser sur 5 ans », a proposé le président national du NET, Gerry K. Taama.

Stan A.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!