32.1 C
Lomé
lundi, mai 20, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilCoopérationEntretien avec AXA Climate : Lehady SOGLO « C’est trop tôt pour juger les...

Entretien avec AXA Climate : Lehady SOGLO « C’est trop tôt pour juger les Maires »

Les communes de Kloto ont signé il y a quelques jours leur « Plan climat » avec le concours de partenaires. Parmi les partenaires de ce projet, AXA Climate. C’est une filiale d’AXA Assurance qui développe, conseille et assure contre les risques climatiques. Axa Climate accompagne aussi les municipalités dans leurs démarches de financement auprès des bailleurs, pour qu’elles décrochent le financement nécessaire à la réalisation d’actions concrètes. En quoi consiste son rôle dans la réalisation de ce plan ? Quelle expertise compte-t-elle apporter au développement de la ville de Kpalimé et de Kloto ? Autant de questions abordées par Monsieur Lehady SOGLO, Consultant Secteur Public et Villes pour Axa et Ancien Maire de Cotonou dans un entretien avec Togopost. « A Kpalimé, en plus de tout, nous offrons à la ville une assurance paramétrique », dit-il. Lisez plutôt.

Bonjour monsieur le Maire, vous visitez pour la première fois le Château viale, quel sentiment cela vous donne ?

Lehady SOGLO : Absolument, c’est la première fois que je visite ce site à Kpalimé. Je dois dire que je suis sous le charme. Ce serait important qu’on réhabilite ce monument pour en faire un lieu d’histoire, d’échange, de rencontre parce que le site est magnifique. Et le Maire Dogbatse qui fait un travail remarquable, fait bien de nous montrer ce que sa ville offre comme potentialité, je voudrais profiter de l’occasion pour le remercier pour ça.

Quelle expertise vous compter apporter au développement de cette ville ?

Lehady SOGLO : Nous en tant qu’AXA Climate, on est plus dans le conseil, l’adaptation aux mesures climatiques, cartographie des risques. C’est donc à ces niveaux que nous intervenons, c’est-à-dire  comment faire pour que les populations ne subissent plus les affres des inondations. C’est sur ce plan que nous sommes là.

AXA Climate est présente en Afrique subsaharienne, quels sont vos projets ?

Lehady SOGLO : AXA Climate, c’est une filiale d’AXA Assurance qui a décidé de se diversifier depuis quelques années notamment dans tout ce qui a trait au dérèglement climatique, à l’érosion côtière, et la lutte contre les inondations. Nous allons donc dans un certain nombre de pays, leur proposer des solutions, à ces différentes problématiques. Je peux affirmer qu’on a un retour qui est particulièrement enthousiaste que ça soit au Niger, en Côte d’Ivoire et au Togo.

On continue à expliquer ce que nous pouvons faire et les conditions dans lesquelles nous allons les faire. L’innovation vient du fait que nos services sont gratuits.

Quand on devient Maire, on fait face à trois problèmes cruciaux, il s’agit de la lutte contre les inondations, le problème de l’enlèvement des ordures ménagères, et le foncier. Nous, on essaye de trouver des solutions à une de ces problématiques qui est la lutte contre les inondations. On offre d’abord des services d’assistance conseil dans la cartographie parce que c’est important aujourd’hui de cartographier le risque. On arrive à avoir les images de la ville avant, pendant et après les inondations. Cela permet d’avoir une idée plus précise sur comment les inondations apparaissent, se développent, les lieux où ça stagne ou déborde etc.  Ça c’est un élément d’aide à la décision. La même chose pour les mesures d’atténuation. Traditionnellement ça coûte de l’argent que les communes n’ont forcément pas. Nous, on met cette expertise à leur disposition. La seule chose qu’on leur demande, c’est communiquer des personnes qui vont travailler avec nous.

Et à Kpalimé, qu’est-ce que vous offrez concrètement ?

 Lehady SOGLO : A Kpalimé, on offre en plus de tout ce qui est évoqué, une assurance paramétrique. La Ville va s’assurer contre les risques d’inondations, là encore comme la prime d’assurance va être difficile à supporter pour des communes secondaires, les partenaires techniques et financiers prennent en charge une partie du montant de la prime.

Monsieur Soglo, vous êtes un ancien maire, vous avez déjà touché à la gestion de collectivité, le Togo s’y est mis depuis trois ans déjà, de loin comment est-ce que vous voyez la marche ?

Lehady SOGLO : L’Etat central décentralise parce qu’il ne peut pas tout faire, C’est mieux qu’on confie des responsabilités à des élus locaux qui sont avec les populations, aux contacts des problèmes. Trois ans seulement c’est trop tôt pour juger les Maires, mais je pense que vous êtes sur le bon chemin.

Merci  Monsieur le Maire

Entretien réalisé par Stanislas A.

 

 

 

 

 

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments