33.1 C
Lomé
jeudi, février 22, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilCEDEAOSanctions : la Cédéao suit l'UA et maintient la suspension des 3...

Sanctions : la Cédéao suit l’UA et maintient la suspension des 3 pays

Lors de son sommet à Addis Abeba, l’Union africaine (UA) a réaffirmé sa tolérance zéro envers les changements anticonstitutionnels de gouvernement et a maintenu la suspension de ses rangs du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée.

Les pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont également pris la même décision en maintenant les sanctions existantes contre les trois pays et en imposant des interdictions de voyage aux membres du gouvernement et d’autres représentants des trois pays.

Sanction de la Cédéao contre les trois pays

Cette décision a été prise lors d’une réunion organisée en marge du sommet de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba et contenue dans un communiqué signé par le président en exercice de la Cédéao, le chef de l’Etat bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo.

Les trois pays avaient été suspendus par la Cédéao après les prises de pouvoir successives par des militaires en 2020, 2021 et 2022. Ils avaient demandé le 10 février dernier la levée de leur suspension de la Cédéao et de l’UA, mais leur demande n’a pas abouti.

Les pays membres de l’institution sous régionale ont également demandé aux autorités guinéennes de mettre en place un dialogue national inclusif avec tous les acteurs politiques.

Des sanctions inefficaces ?

Toutefois, selon Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, « ces sanctions ne semblent pas produire les résultats escomptés ».

Le diplomate tchadien a déclaré que le conseil « paix et sécurité » de l’institution se réunirait, à une date non précisée, pour décider d’une éventuelle levée de la suspension de ces trois pays, ainsi que du Soudan.

Le retour à l’ordre constitutionnel dans ces pays est théoriquement prévu en 2024 au Mali et au Burkina Faso, et en 2025 en Guinée. Le regroupement régional a par ailleurs pris note des défis humanitaires et sécuritaires graves auxquels font face les trois pays, notamment le Burkina Faso et le Mali, régulièrement frappés par les violences djihadistes.

Steven W.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments