28.3 C
Lomé
jeudi, février 29, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilAfriqueGuinée : il n'y aura pas de Constitution sur mesure

Guinée : il n’y aura pas de Constitution sur mesure

Mamady Doumbouya, le chef de la junte guinéenne qui a renversé Alpha Condé en septembre 2021, a réitéré son engagement à quitter le pouvoir à la fin de la transition en 2024. C’était lors d’un colloque organisé hier, mardi 21 février 2023, pour le lancement de la rédaction d’un nouveau texte constitutionnel.

Il a affirmé que le texte serait soumis à un référendum et que ses modalités d’adoption seraient fixées dans les prochains mois. Le président de la transition guinéenne a également souligné l’importance de ne pas écrire un texte constitutionnel sur mesure pour une personne ou un parti politique spécifique.

« Nous ne ferons pas partie de l’après-transition »

Le Colonel Doumbouya, tout en évoquant les travaux constitutionnels en cours dans le pays, a précisé que la transition sera organisée, mais que la junte ne fera pas partie de l’après-transition. « Nous allons organiser bien sûr la transition mais nous ne ferons pas partie de l’après-transition. Pour nous, c’est clair et ça doit l’être », a-t-il affirmé lors du colloque organisé au Palais du peuple à Conakry, siège du Parlement de transition.

Devant des membres du Parlement de transition et des magistrats guinéens et étrangers, il a aussi déclaré qu’il est « important que la Constitution ne soit pas faite sur mesure pour un parti politique ou une personne politique parce que nous-mêmes, nous ne ferons pas partie de la mesure ».

Adoption d’une Constitution par le peuple

Guinee il ny aura pas de Constitution sur mesure

Il a ajouté que le peuple guinéen dans son ensemble adoptera cet ensemble de règles juridiques par référendum et qu’il est crucial de créer un texte qui résiste au temps et qui pourra être utile aux générations futures.

« Qu’on puisse réfléchir, de mettre en place une constitution forte,… adaptée à nos besoins… Depuis le début, nous sommes là-dessus pour dire que cette fois-ci nous allons faire les choses correctement… Parce que nous n’allons pas réécrire une constitution sale. Nous allons faire une constitution qui résistera au temps et qui pourra être utile à nos enfants », a-t-il affirmé.

Ces déclarations visent à rassurer les Guinéens et les organisations sous-régionales qui appellent à des élections pour ramener les civils au pouvoir. La rédaction d’un nouveau texte constitutionnel doit être achevée avant la fin de l’année 2023.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments