Hubert Velude défie Paulo Duarte : « On y va pour chercher les six points »

0
383
Hubert Velude défie Paulo Duarte : « On y va pour chercher les six points »
Paulo Duarte, le sectionneur du Togo

La double rencontre Togo-Burkina s’annonce palpitante. Plus les jours s’approchent, plus la pression monte dans les deux camps. Les deux sélections ont obligation de résultat dans cette double confrontation comptant pour les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2023. Si le Burkina a besoin d’engranger le maximum de points, le Togo en a encore plus besoin. En tout cas, Hubert Velude, le sélectionneur Burkinabè, ne compte pas laisser un seul point dans des deux matchs. Et il le fait savoir à son adversaire Paul Duarte, coach du Togo.

Le Burkina Faso est en effet, le leader du groupe B avec 6 points. Cette position ne le réconforte pas pour autant. Le pays veut se garantir déjà la qualification à partir de la double confrontation de mars contre le Togo.

« On y va pour chercher les six points »

Le Sélectionneur du Burkina Faso, Hubert Velud s’exprimant sur la double confrontation, a exprimé sa détermination à mettre le paquet pour avoir les six points.

« Je constate avec plaisir qu’il y a moins de joueurs blessés au sein du groupe Etalons. On a une double confrontation face au Togo en mars, comptant pour les Éliminatoires de la CAN 2023. Tout le monde connaît l’enjeu de ces deux matchs pour la qualification. C’est sûr qu’on y va pour chercher les six points, mais il ne faut pas s’affoler. Le premier match que l’on jouera le 24 mars à Marrakech est capital avant le voyage à Lomé le 28 », a-t-il déclaré sur Burkina Info TV, rapporté par Sport News Africa.

La pression sur les Éperviers du Togo

Pendant que leur adversaire dans cette double confrontation a déjà 6 points à son compte, les Éperviers du Togo ne totalisent qu’un seul point après deux journées jouées. Le doute s’est installé depuis les journées jouées par Paulo Duarte et ses poulains. Sans nul doute, à ce jour, la pression est beaucoup plus dans le camp des Éperviers que chez les Étalons.

De la nécessite pour Paulo Duarte de se ressaisir si tant est que l’ambition est vraiment de se qualifier pour cette CAN 2023. Si le technicien portugais doit sortir le grand jeu, ce sera en mars contre le Burkina Faso ou jamais. Le Togo a plus que besoin des six points pour s’assurer une survie dans la course pour la qualification. Un faux pas en mars est d’emblée synonyme de faire « des adieux » à la CAN Côte d’Ivoire 2023. Cela fera encore deux CAN ratée successivement pour le Togo. Une chose que les amoureux de la chose footballistique togolais ne toléreront pas. Paulo Duarte et ses hommes sont donc avertis.

Stan A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!