Ramadan : Peut-on pratiquer le sexe en temps de carême ?

0
1577
Ramadan : Peut-on pratiquer le sexe en temps de carême ?
Ramadan

Est-il permis de faire le sexe pendant le jeûne de ramadan ? Ou l’acte intime est-il réservé à une catégorie de personnes dans cette période ? Ce sont en effet des questions que se posent les musulmans de par le monde. Les réponses à ces questions sont méconnues de bon nombre de musulmans, ce qui leur fait échouer parfois le jeûne. Que dit en fait le Coran sur le sujet ? L’imam Hido, deuxième Imam de la maison du Hadj et secrétaire de l’UMT, donne des précisions.

Selon lui, la pratique du sexe fait partie des éléments qui font annuler le jeûne chez les musulmans. Le mois de ramadan n’est pas un moment où on se prive uniquement que de nourriture et de boisson. Une pléiade d’actes sont interdits aux musulmans afin de réussir leur jeûne.

Le sexe n’est pas interdit, mais…

D’après l’Imam Hido, le sexe peut être pratiqué par les personnes mariées durant le ramadan, mais pas dans l’intervalle de l’aube naissance jusqu’au coucher du soleil.

« Lorsqu’on nous relisons la conception du jeûne dans l’Islam, on comprend qu’on doit s’abstenir de manger, de boire, d’avoir des rapports intimes depuis l’aube naissante jusqu’au coucher du soleil, et éviter tout acte susceptible de rompre le jeune. Automatiquement, c’est clair que lorsque nous sommes en jeûne, on n’a pas droit au rapport sexuel », a fait comprendre l’Imam Hido.

Ramadan : Peut-on pratiquer le sexe en temps de carême ?
Musulmans

Le musulman qui enfreint à cette disposition, selon lui, doit se soumettre à un certain nombre de pratique recommandé pour revoir son jeûne être valable.

« Le musulman qui a eu à faire de rapport sexuel avec sa femme ou vice-versa, automatiquement, a rompu le jeûne parce que parmi les actes qui annulent le jeûne, il y a le rapport qui est un acte très fort », dit-il.

Dans cette condition, le coran est rigoureux sur l’acte à faire pour expier cette grave faute.

« Le musulman qui fait rapport sexuel entre l’aube naissante et le coucher du soleil annule son jeûne et il doit faire refaire la journée annulée et faire une expiation. Et l’expiation, soit celui en question fait deux mois de jeûne consécutifs. S’il n’a pas cette capacité, il doit nourrir soixante pauvres, bien qu’il ait récompensé le jour annulé, ou affranchir un esclave», a martelé l’imam.

Et de conclure que « celui qui a mangé dans la période de jeûne, il peut rembourser seulement les jours manqués, mais s’il fait le sexe, non seulement, il comble le jour manqué, mais il est soumis à une expiation ».

Mendicité dans les rues : un système d’exploitation des enfants se développe à Lomé

Les interdits pendant le ramadan

La période de Ramadan est un moment par excellence de prière. Le manger et le boire ne sont pas les seules restrictions qui sont imposées aux pratiquants pendant cette période. Il leur est également interdit de fumer, de boire ou encore d’avoir des relations sexuelles entre la première prière avant l’aube et la quatrième de la journée. Il s’agit de faire pénitence, de pardonner, mais aussi de favoriser une forme d’ascétisme et de réflexion.

Il est interdit de tenir des propos obscènes, de vomir volontairement. En revanche, si une maladie provoque un vomissement, le jeûne n’est alors pas rompu et le ramadan peut se poursuivre. Dans le cas contraire, le musulman doit rattraper cette journée perdue par un jeûne un autre jour.

Rappelons que le jeûne de ramadan a démarré le 23 mars dernier.

Stan A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!