Oti/Sadori : élection du chef canton sur fond de tension

0
962
Oti/Sadori : élection du chef canton sur fond de tension

A Sadori, dans la commune Oti 1, (environ 8km au sud-ouest de la ville de Mango), la population se dirige vers l’élection du chef Canton. Elle pourrait avoir lieu le lundi 03 avril 2023. C’est en tout cas la date callée jusqu’alors pour choisir qui des trois candidats en lice va prendre les destinées de la chefferie.

La population de Sadori est bien partie pour aller aux urnes le lundi prochain. La descente du préfet de l’Oti, Colonel OUADJA Gbandi mardi 28 mars 2023, chez le régent de dudit canton, vient confirmer la tenue du scrutin. Ce dernier a rencontré les trois candidats notamment BORABE Tchacoré, militaire admis à la retraite, DJABADJO Komlan, frigoriste et DJABARE Tadjola, responsable Sécurité privée à Lomé.

Une décision du préfet crée la tension

Lors de sa visite à Sadori, le préfet a signifié aux candidats et à la population que les votants pourront voter qu’avec la carte d’électeurs. L’objectif de cette décision selon lui, c’est de d’éviter des votes de personnes n’habitant pas la localité.

Cette décision est interprétée autrement au sein de la population. Certains pensent que l’introduction de carte d’électeur est une manière de réduire les chance du candidat DJABARE Tadjola. Puisque le vote avec la carte d’électeur, signifie que le détenteur réside en permanence dans le canton où y a été recensé.

Une manière voilée d’écarter le sieur DJABATE, fils authentique de SADORI ? Car ce dernier réside à Lomé où il exerce son métier, même s’il va de temps en temps au village pour ne pas couper le pont.

Électricité/Eau : le calvaire des populations de Mango

La décision qui réconforte les deux adversaires de DJABATE

Oti/Sadori : élection du chef canton sur fond de tensionEcarter DJABATE fera visiblement l’affaire des deux autres candidats puisqu’ils trouvent que celui-ci n’est pas permanent au village. BORABE Tchacoré et DJABADJO Komlan soutiennent que Monsieur DJABARE Tadjola, travaillant à Lomé, n’est pas suffisamment imprégné des réalités du village pour prétendre au trône.

Nous rappelons que ces élections, avec les mêmes candidats, devrait avoir lieu en 2018, mais les autorités chargées de la gestion des scrutins ont jugé bon de les reporter. Et ceci, suite aux rumeurs qui laissaient croire que beaucoup de votants, non résidants, ont fait le déplacement de Mango pour gonfler les rangs d’un candidat à Sadori.

Le Sieur DJABARE reste serein…

Reçu au Téléphone le 28 mars dernier par la rédaction de Togopost, Monsieur DJABARE Tadjola n’a pas montré de signe d’inquiétude. Il dit ne pas être inquiété par les nouvelles mesures apportées par le Préfet OUADJA.

Il est visiblement un candidat assez sérieux et ne craint pas ses adversaires vu son statut de chef d’entreprise. Et surtout, pour sa popularité acquise à travers les actions et aides apportées aux jeunes de la localité représente son fort atout.

La tension s’installe

Oti/Sadori : élection du chef canton sur fond de tensionLors de sa visite dans le canton, le préfet a appelé la population, au calme et a demandé surtout aux candidats de mettre tout en jeu pour éviter la violence.

A la vérité, ces messages n’ont pas d’effet sur la population surtout le camp du Sieur DJABARE. Ses partisans estiment toujours qu’en complicité avec le préfet, des manigances se font pour écarter leur leader.

Après donc le départ du préfet OUADJA Gbandi, la tension a grimpé d’un cran dans le canton de Sadori. Le camp DJABARE, convaincu qu’il y a magouille contre leur patron, « promettent la guerre le 03 avril 2023, à SADORI », ont confié à togopost, certains partisans.

N’Djambara, Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!