Togo / Désencombrement des voies publiques : Un moratoire de six (06) mois réclamé pour les occupants

0
424
voies publiques

Togo / Désencombrement des voies publiques : Un moratoire de six (06) mois réclamé pour les occupants

Dans un récent communiqué du gouvernement, on pouvait lire qu’« à partir du 15 février 2023, tous les Conteneurs, Baraques, Expositions aux abords des trottoirs et dans les ruelles seront bannis des 117 Communes ».

Toutefois, l’association « Le Civisme », pour plusieurs raisons, reclame au nom des occupants Un moratoire de six (06) mois.

Six (06) mois de plus réclamés

D’après une enquête effectuée par «Le Civisme », il ressort que « l’impact négatif de cette décision sur leurs activités » inquiète la majeure partie des revendeurs occupants les abords des voies publiques.

Ainsi, dans un communiqué, l’association note que ces occupants des voies publiques sont des parents d’élèves qui se battent pour soutenir financièrement leurs progénitures.

L’association « Le Civisme » lance donc une plaidoirie afin d’obtenir une prorogation de six (06) mois pour ces revendeurs.

Pour rappel, ces occupants « illégaux » des trottoirs ont encore deux semaines pour débarrasser le plancher, relativement au délai requis par les autorités gouvernementales.

Crédit Photo : Togo Actualité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!