30.2 C
Lomé
lundi, mai 27, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilSociétéTransport au Togo : Du rififi entre M Auto et ses clients

Transport au Togo : Du rififi entre M Auto et ses clients

Ce n’est pas la grande ambiance entre M Auto, la société de production de motos électrique et ses clients au Togo. La grande agence de cette structure à Lomé a connu un mouvement d’humeur des clients ce jeudi 02 mars 2023. Visiblement insatisfaits des services après ventes de M Auto, les clients ont exprimé leur mécontentement.

M Auto scooter, le Boss… tous les types de motos de M Auto sont garés devant l’agence. Leurs propriétaires, très furieux, élèvent la voix devant l’agence M Auto de Lomégan. Au-devant de leurs motos garées, est affiché des papiers notifiant le message des manifestants.

Un service après-vente très cher

Les clients manifestants dénoncent en effet, le coût de plus en plus « élevé » des pièces des motos de cette structure basée dans l’enceinte de la Plateforme Industrielle d’Adéticopé (PIA).

Le pneu de la moto leur revient à 36 000 F cfa, et les frais de recharge de la batterie des motos qui était à 500 F CFA, passe à 1500 F CFA. Ce qui n’est pas du goût des clients. Pire, ces derniers affirment que le service après-vente est « défaillant ».

« Simple moto, on nous vend le pneu à 36 000 F CFA. On dirait qu’il s’agit du pneu d’un véhicule Lamborghini », a ironisé un des manifestants. « Nous sommes à l’agence parce qu’ils sont en train de nous arnaquer. Ils n’arrivent pas à régler nos problèmes mais ils augmentent les frais de services tous les jours », a fustigé un autre client.

Un coup pour l’adhésion massive à l’utilisation de motos électriques M Auto ?

Les motos électriques déversées sur le marché par la marque M Auto, commencent pourtant par gagner l’adhésion des Togolais. De plus en plus, des Togolais se procurent cette moto au détriment des motos à carburant utilisées jusque-là. Ce qui contribue d’ailleurs à la réduction des gaz à effets de serre dans le pays et par ricochet, à la protection de l’environnement.

« Le gouvernement s’est engagé pour que d’ici à 2025, au moins 3% des véhicules en circulation soient électriques. Ces sociétés qui font l’assemblage et la fabrication des motos électriques sont des investisseurs qui accompagnent le gouvernement dans sa volonté de faire la promotion des véhicules électriques, des engins qui garantissent de l’air pur », avait indiqué le ministre de l’environnement Foli Bazi Katari, rapporté par Lomegraph.

Les mécontentements clairement affichés par les clients de M Auto, et suffisamment relayés sur les réseaux sociaux, ne risquent-ils pas de porter entorse à ce désir des autorités ?  Affaire à suivre.

Stan A.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments