28.3 C
Lomé
jeudi, février 29, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilPolitiqueLes mésaventures de 2 avocats français proches de la DMK à Lomé

Les mésaventures de 2 avocats français proches de la DMK à Lomé

Deux avocats français de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), Me Joseph Breham et Me Mathilda Louis Ferey, ont été contraints de rester confinés dans leur hôtel à Lomé, les privant ainsi de leur liberté d’aller et venir. Leur mission ? Mener une enquête cruciale sur ce que l’on appelle le « courrier de félicitation », un document présumé dans lequel le président Emmanuel Macron aurait félicité le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa réélection à la présidence du Togo en 2020.

Me Joseph Breham et Me Mathilda Louis Ferey, membres du barreau de Paris, auraient ainsi vu leur mission d’enquête contrariée par les autorités togolaises. Une enquête complexe qui, selon IciLome, visait à éclaircir les allégations de falsification de signatures dans cette lettre présidentielle.

Lire aussi : Togo/Politique : A peine enterrée, la DMK renaît

Depuis leur arrivée à Lomé samedi dernier, les avocats ont poursuivi leur enquête en rencontrant divers acteurs de la société civile, des représentants des médias et d’autres parties prenantes. Leur démarche visait à recueillir des éléments de preuve pour étayer leurs conclusions.

Injonction de rester confinés

Les mésaventures de 2 avocats français proches de la DMK à Lomé
Me Joseph Breham

Cependant, les choses ont pris une tournure inattendue lorsque les avocats se sont vus contraints de rester confinés dans leur hôtel depuis la matinée de ce mercredi. Selon les responsables de la DMK, cette rétention aurait été imposée par les autorités togolaises, sans qu’aucune infraction pénale ne soit avancée pour justifier cette mesure.

« Les deux avocats ont terminé leur mission et souhaitaient faire rapport lors de cette conférence de presse. Cependant, ils ont été arrêtés par la police. Me Mathilda Louise FEREY et Me Joseph BREHAM sont actuellement détenus par la police togolaise », a déclaré le Coordinateur général de la DMK, Paul Missiagbeto.

Les mésaventures de 2 avocats français proches de la DMK à Lomé

Pour Me Breham, cette situation découle probablement de l’inconfort que les résultats de leur enquête ont causé aux autorités togolaises. Les avocats se sont heurtés à des obstacles dans leur mission, malgré l’absence d’infraction pénale dans leur comportement. Leur volonté de se rendre à la conférence de presse de la DMK aurait été entravée.

« Nonobstant par demande du motif pour lequel nous étions empêchés de bouger. On nous a confirmé qu’il n’y avait pas d’infraction pénale dans notre comportement. Malgré que je leur aie indiqué qu’il n’y avait pas d’infraction pénale, je disposais d’aller et venir, elles refusent que nous sortions de l’hôtel », a ajouté Me Breham.

Les avocats devaient normalement reprendre leur vol dans la nuit du mercredi 25 octobre 2023, mais leur avenir immédiat demeure incertain.

Avec IciLome

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments