28.3 C
Lomé
jeudi, février 29, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilPolitiqueTogo : le CPC en souffrance

Togo : le CPC en souffrance

Le Cadre Permanent de Concertation (CPC) semble devenir inapproprié pour discuter des sujets socio-politiques du Togo. Du moins pour la classe politique de l’opposition. Clairement, des partis politique de l’opposition demandent un autre cadre pour, disent-ils discuter des vrais sujets politiques du pays afin de trouver des solutions idoines une bonne fois pour toutes .

Le CPC, ce cadre qui découle de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP) a connu le 12ème chapitre pour le compte de sa 3ème session le 13 décembre dernier.

Cette dernière réunion du CPC a permis aux acteurs présents de se plancher sur le découpage électoral, l’élargissement du nombre des députés à l’Assemblée nationale, le renouvellement des institutions de la République, ainsi que d’autres points d’accord.

Togo : le CPC en souffrance
Togo : le CPC en souffrance

Sauf que ce cadre ne fait pas l’unanimité des acteurs. Plusieurs acteurs de la scène politique surtout ceux de l’opposition ne se voient pas dans ce cadre qu’ils jugent non inclusif.

CPC caduque, un nouveau cadre de discussion plus inclusif

En effet, pour l’opposition, si le Togo traîne derrière lui une crise politique (même si elle est terne par moment), c’est parce qu’il manque de sérieuse réformes découlant de sincères discussions entre acteurs.

Lire aussi: Une marche pacifique annoncée à Lomé

Et donc, outre l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, le regroupement « Alliance Ensemble » de Ouro-Akpo Tchagnao, Maitre Tchassona et Adrien Beleki, un groupe de 7 partis réclame à travers une déclaration, un nouveau cadre de discussion qu’il veut « plus inclusif ».

« les partis politiques signataires demandent au chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé, d’ouvrir un cadre de discussions très inclusif, impliquant tous les acteurs de la vie sociopolitique, afin de plancher sereinement et efficacement sur les conditions devant conduire à la tenue d’élections libres, fiables et transparentes, mais aussi à l’assainissement du climat politique par la libération des prisonniers d’opinion, le retour des exilés politiques », indiquent-ils dans leur déclaration.

 

Togo : le CPC en souffrance
Togo : le CPC en souffrance

Lire aussi: Convocation des candidats aux écoles de formation d’officiers en France

Ils « invitent toutes les forces démocratiques de l’opposition à s’organiser au mieux, dans l’optique d’obtenir des réformes majeures du cadre électoral, en l’occurrence un découpage électoral conforme à la Constitution et au principe universel « un homme une voix », un fichier électoral fiable, dans la perspective de la tenue d’élections inclusives, transparentes, fiables, libres et honnêtes », ce qui disent-ils évitera à « notre pays de ne survivre qu’aux bouleversements politiques qui constituent un frein majeur à son développement économique et social.

Togo : le CPC en souffrance
Togo : le CPC en souffrance

« Pour la paix et la cohésion nationale, les partis politiques signataires demandent solennellement au régime d’éviter toute tentative de passage en force et en appellent aux partenaires en développement et au peuple souverain du Togo », conclu le groupe des signataires composé des partis comme la CDPA, les DSA, les Démocrates, les FDR, le NID, la RACINE et Togo Autrement. 

Stan AZIATO

 

Togo : 113 députés siégeront désormais à l’Assemblée Nationale

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments