33.1 C
Lomé
jeudi, février 22, 2024

RÉCÉPISSÉ N°097/HAAC/08-2023/pl/P

Google News
AccueilPolitiqueTogo : Payadowa Boukpessi vers un poste stratégique ?

Togo : Payadowa Boukpessi vers un poste stratégique ?

Payadowa Boukpessi, jusqu’à vendredi dernier, ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales du Togo, n’est plus membre du gouvernement Dogbé. Il a été sorti carrément lors du dernier remaniement effectué par le président la République, Faure Gnassingbé, le vendredi 08 septembre 2023.

On note donc pour cette retouche du gouvernement, quatre (04) départs, cinq (05) entrées et deux (02) ministres d’Etat. Payadowa Boukpessi figure parmi les ministres sortants du gouvernement. Celui-ci était en charge de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales depuis 2015.

Payadowa Boukpessi, bête noire de l’opposition

L’homme a été un élément clé de la vie politique au Togo. Par ses décisions, tant à l’endroit des hommes politiques, religieux, du monde associatif et même des collectivités locales, il a énormément contribué à façonner le cours de la vie socio-politique du Togo.

Manifestations politiques interdites, demandes de meetings refusés, Payadowa Boukpessi est mal vu par la classe politique d’opposition, et même d’organisation de société civile (critiques de l’action gouvernementale) qui le considèrent comme leur bête noire. Beaucoup l’accusent de décider en faveur du parti pouvoir dont il est membre.

De toute évidence, le ministre Boukpessi reste un des maillons forts du régime au pouvoir, eu égard à ses solides expériences indéniables. Il ne peut donc pas être abandonné ou congédié dans la situation actuelle aux enjeux politiques importants.

Lire aussi: Togo : A la découverte de Yèkè-yèkè et Ekpan tson tson chez les Guin

A la CENI ?

Sa sortie du gouvernement « réjouit certains qui n’apprécient pas trop certaines de ses décisions jugées trop dures », a lancé un Juriste. Mais pour les plus avisés, il s’agit d’une décision stratégique du chef de l’Etat qui se projette déjà dans le futur avec les élections qui se pointent à l’horizon.

Pour Donis AYIVI, Analyste politique et Communicant, il est fort probable que l’ancien ministre Boukpessi soit sorti du gouvernement Dogbé pour être envoyé à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans l’optique de suivre de près les futures élections (régionales, législatives et présidentielles).

Une option très plausible, surtout que le mandat des membres actuels est expiré et que l’on cherche à renouveler l’instance d’organisation des élections. L’enjeu des élections futures étant donc de taille, Faure Gnassingbé voudra donc d’une personne qui a la poigne. Payadowa Boukpessi se positionne aujourd’hui comme l’homme idéal pour ce poste vu son expérience, son coffre et sa maitrise de la politique togolaise.

Tout concourt, en tout cas, à dire que Payadowa Boukpessi est en direction vers la CENI, pourquoi pas prendre sa tête, à moins que Faure Gnassingbé sorte un nouveau gros coup.

Stan AZIATO

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments